ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?

Du ravissement de la disparition

La disparition de deux fillettes, à dix années d’intervalle, amène d'abord une vacancière, par la suite un enquêteur, à tomber sous le charme des Bois noirs et de ses habitants qui ne semblent pas vieillir. L’étrangeté du lieu les aveugle, ils sombrent dans une même folie où se côtoient les rires enfantins, le chant des pleureuses et le souffle de la mort. Cet homme et cette femme demeureront liés par une même douleur, un même silence.

Le Ravissement fut créé en 2002 dans une première version sonore qui fut présentée à Québec (Rouje Arts et événements, 4 décembre 2002) et à Montréal (café-théâtre L’Aparté, 12 décembre 2002).

Puis, en 2005, une nouvelle version avec la vidéo à deux écrans de Simon Dumas fut présentée à Québec (Premier acte, 13 décembre 2005) et à Montréal (Maison de la culture NDG, le 4 avril 2006).


Le Ravissement 1 de 13


Le Ravissement 2 de 13





Le Ravissement 3 de 13




Le Ravissement 4 de 13




Le Ravissement 5 de 13




Le Ravissement 6 de 13




Le Ravissement 7 de 13




Le Ravissement 8 de 13




Le Ravissement 9 de 13




Le Ravissement 10 de 13




Le Ravissement 11 de 13




Le Ravissement 12 de 13




Le Ravissement 13 de 13

Crédits et partenaires

Texte :
Andrée A. Michaud

Voix, conception sonore :
Marc Doucet

Images, réalisation et montage vidéo :
Simon Dumas

Figuration :
Josianne et Virginie Chabot (les fillettes), Marilou Mercier Genest, Marlène Dumas, Danièle Laverdière et Marc Doucet

Un spectacle de la série Phonèmes, une production Rhizome.

La série Phonèmes

​​lecture et interventions électroacoustiques

Treize opus de la série Phonèmes, s'inspirant de la tradition de la radiofiction, furent produits entre 2001 et 2006.

Un auteur, son texte, la place publique. Les spectacles de la série Phonèmes, tirant leur source de la grande tradition du récital littéraire, s’articulent autour de la présence de l’auteur sur scène. Il se tient debout, il assume sa création, la donne au public, mais sa voix n’est plus nue. D’autres voix, celles de comédiens, l’enveloppent, des images se déploient et c’est tout l’univers textuel de l’auteur qui se ramifie en de multiples façons de porter les émotions, l’imaginaire, la poésie : mise en scène sonore, performances électroacoustiques et installation vidéo.

Concrètement, Phonèmes est la rencontre scénique de la littérature récitée, du modelage sonore généré par l’électroacoustique et du court métrage. Se détachant du récital conventionnel, Phonèmes permet à un auteur de présenter lui-même son texte en misant sur le son et la vidéo de Rhizome pour l’appuyer. Les médiums technologiques – dont les interventions, découlant d’une lecture approfondie de l’œuvre, sont élaborées en studio – appuient le texte et créent une atmosphère propice à l’écoute.







HAUT