ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?

Spectacle en production
​à être présenté au Petit Théâtre du Vieux-Noranda
en octobre 2020 
© photo : Ariane Ouellet

Les poètes livrent un extrait de Standon et de Solyvène Targamé (éditions Rhizome, 2020)
au Marché de la poésie, en ligne

● Le 7 octobre — spectacle et documentaire, à Caraquet (N.-B.)
● Octobre (date indéterminée) — spectacle et documentaire, à Moncton (N.-B.)
● Octobre (date indéterminée) — spectacle et documentaire, à Pointe-de-l’Église (N.-É.)
● Octobre (date indéterminée) — spectacle et documentaire, à Sudbury (Ont.)

CHŒUR(S) — machine à présences poétiques 
nouvelle mouture à être produite en coproduction avec la Maison de la poésie de Berlin | Haus für Poesie Berlin
pour présentation à l'occasion du 21e Festival de la poésie de Berlin en juin 2020 (annulé)

Une communauté composée de 13 membres
représentatifs des champs d’activité des arts littéraires 
édition • périodiques • création scénique • promotion • expérimentation • théorie • pratiques médiatiques et numériques

à Québec au Centre Horizon le jeudi 12 mars 2Ø2Ø
et à Montréal au Cabaret Lion d'Or *REPORTÉ
avec des activités en association avec Le festival Dans ta tête le 11 mars 2Ø2Ø et La Poésie Partout le 17 mars 2Ø2Ø

Une émission signée Rhizome Littérature vivante 
​du 9 janvier au 29 mai 2019 
sur les ondes de la station de radio CKRL 89,1 

Dans une volonté affichée (du moins dans le programme) de réfléchir ensemble sur ce que serait le terrain commun de la communauté des créateurs interdisciplinaires et ce, tant sémantiquement que politiquement, la table a spontanément, dans un premier temps, (ré)affirmé son refus des étiquettes.

à ma sœur

Nous sommes la somme de nos lectures, l’aboutissement d’un cheminement aux multiples variables, un calcul obéissant à de nombreux algorithmes alambiqués où se mêlent le hasard, l’Histoire, l’intuition et l’expérience.

La poésie est un vivier de possibles. Elle demande à vivre — sur la page, bien sûr —, mais aussi dans le corps du poète et via tout support susceptible de la faire vibrer et de toucher un lecteur. Ainsi, elle circule dans les deux directions : du poète qui la pousse vers d’autres voies d’expression que le livre et de l’artiste qui s’approprie un poème pour en faire la base d’une nouvelle œuvre.

Que peut signifier le mot « traduction » si on prend celui de « langage » au sens large? Je devrais dire « langages », au pluriel, tant il est vrai qu’on ne peut opérer de traduction sans un point de départ et un autre d’arrivée.

En 2005, Thomas Braichet effectuait une résidence de six mois au Studio Cormier grâce à un programme s’adressant aux moins de trente ans intitulé «Les Inclassables». Le passage de ce jeune artiste français au Québec ne passerait pas inaperçu.

Le métier d’écrivain consiste à créer de l’art à partir du langage. Le livre est un support. L’artiste peut questionner le support dans son art… ou pas. 

J’ai développé une relation particulière avec la fiction. Je l’aime indéfinie, aux contours insaisissables. Et cette relation que j’ai développée, un peu à mon insu, tend à redéfinir celle que j’ai avec la poésie.

La littérature ne prend pas un virage oral ou numérique ou performatif. Elle est et demeure de la création artistique avec du langage. L’oralité (qui a permis la naissance des arts littéraires), le numérique, le performatif ou le spectacle sont des véhicules que la création littéraire des uns et des autres peut emprunter pour joindre des lecteurs/auditeurs/spectateurs. Car la littérature, comme l’art, est un appel lancé. De ce fait, les œuvres réclament bel et bien un destinataire. À plus forte raison la littérature dont le matériau est l’organe de communication d’une culture (voir Le langage est un matériau).

HAUT