ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?

Nouveau

Auteure de polar

Barbara Abel est née en 1969.

Ce jeune auteur très prometteur a déjà à son palmarès un prix Cognac en 2002 et un titre sélectionné pour le PRA en 2003. Passionnée de littérature et de théâtre, elle se consacre aujourd'hui exclusivement à l'écriture de romans à suspense dans lesquels la complexité de ses intrigues est étonnante. 


Elle vit à Bruxelles.
Son roman Un bel âge pour mourir est actuellement adapté pour France 2 avec Marie-France Pisier et Emilie Dequenne dans les rôles principaux.
S'ensuivent Duelle en 2005, La Mort en écho en 2006, Illustre Inconnu en 2007, Le Bonheur sur ordonnance en 2009 et La Brûlure du chocolat en 2010. Aujourd'hui, ses romans sont traduits en allemand, en espagnol et en russe.

Nouveau

Enseignant et romancier (Qc)

Jacques Côté enseigne la littérature au cégep de Sainte-Foy. En 2000 paraissait Nébulosité croissante en fin de journée, un premier roman policier mettant en scène Daniel Duval, un enquêteur de la Sûreté du Québec travaillant dans la région de la Capitale-Nationale. Le deuxième titre de la série, Le Rouge idéal, a paru en 2002 et remportait l’année suivante le prix Arthur-Ellis. Jacques Côté a aussi obtenu en 2003 le Grand Prix La Presse de la biographie avec Wilfrid Derome, expert en homicides, paru chez Boréal, le prix Saint-Pacôme du roman policier 2006 pour La Rive noire, le prix Arthur-Ellis 2009 et le prix de la Ville de Québec – SILQ pour Le Chemin des brumes, quatrième enquête de Daniel Duval, et, tout récemment, à nouveau le prix Arthur-Ellis 2011 pour Dans le quartier des agités, le premier des « Cahiers noirs de l’aliéniste ».

Jonathan Bélanger

musicien, compositeur, arrangeur musical et chef d'orchestre (Montréal)

Le multi-instrumentiste (guitare, banjo et mandoline) Jonathan Bélanger gravite dans un univers alliant les sonorités puissantes du rock aux ambiances musicales du monde cinématographique. Son parcours musical fait preuve d'une grande polyvalence. Il compte à son actif nombreux projets depuis 1996, notamment des groupes de musique (Les Hommes Rouges, Isabelle et les Rats, Echoes of Avalon, Los Entonces), des spectacles de danse contemporaine (Ma Sœur Alice, Code Universel) et des productions littéraires (Histoires courtes, Histoires courtes du Nord, de Rhizome). Également compositeur de musique de film, Bélanger a travaillé sur les courts métrages Byblos, Mal de Chien et Épouvantable Épouvantail. En tant que spécialiste de la mandoline, il est soliste au sein du Nouvel Ensemble Moderne (NEM) et du McGill Contemporary Music Ensemble en plus de diriger l'Orchestre Mando Montréal.

Alexis Lussier

Auteur (Qc)

Né le 2 novembre 1975 à Montréal, Alexis Lussier est chargé de cours au département d’Études littéraires de l’UQAM où il a soutenu en 2009 une thèse de doctorat sur Jean Genet. Sur le plan universitaire, il collabore régulièrement au magazine Spirale et a publié dans différentes revues spécialisées dont Protée, Voix et images et Trafic. Il est également chercheur au Centre de recherche FIGURA sur le texte et l'imaginaire et actuellement collaborateur au programme de recherche RADICAL - Repères pour une articulation des dimensions culturelles, artistiques et littéraires de l'imaginaire contemporain. En 2007, il a publié Les bestiaires aux éditions de La Peuplade et se consacre toujours à la poésie.

Now Paradis

Audio performeur multiple croisant des champs esthétiques variés, Paradise Now (Bruxelles) a travaillé avec divers vidéastes (Hanzel & Gretzel dans les années 90, Régis Cotentin pour lequel il a réalisé, depuis 2003, plusieurs bandes-son), chorégraphes, poètes beat et pop nord-américains (Ira Cohen, Gerard Malanga). Depuis 2004, il collabore étroitement avec la performeuse/masseuse sonore Isa Belle avec laquelle il a conçu plusieurs performances et installations alliant son, sens et corps qui ont été présentés dans de nombreux festivals, musées et lieux culturels internationaux. En 2009, il a fondé avec le musicien/vidéaste Christophe Bailleau, Pastoral (entre post folk, ambiant et pop) avant de lancer, fin 2011, avec le musicien/artiste sonore Gauthier Keyaerts, le duo électro-organico-poétique Supernova. Plus récemment, il a également collaboré avec l’auteur/réalisateur québécois Simon Dumas dans le cadre des Transatlantiques et de l’installation Chœur(s) et a lancé avec l’auteur/plasticien belge Werner Moron, le projet performatif Ours bipolaires. Les enregistrements de Paradise Now sont sortis sur divers labels indépendants : Sub Rosa, Optical Sound, Tiramisu, Tsuku Boshi Transonic.

Andrée A. Michaud

Auteure

Auteure et dramaturge (Qc)


Andrée A. Michaud a publié plusieurs romans qui ont reçu un accueil élogieux de la critique et un recueil de textes brefs inspirés de photographies d'Angela Grauerholz. Ses thèmes de prédilection sont la mémoire, la folie et la dualité, qu'elle explore à l'intérieur d'univers peints à la manière de larges toiles où dominent les cycles et les forces de la nature. Elle a été traduite au Canada anglais et publiée en France. Elle a également écrit deux textes pour le théâtre (Un paysage/Eine Landshaft/A Landscape, inspiré d'un texte de Heiner Müller, et Cette petite chose) présentés par les Productions Recto-Verso à Québec, à Montréal et à Banff. En nomination pour de nombreux prix, son cinquième roman, Le ravissement, a remporté le Prix littéraire du Gouverneur général en 2001, de même que le Prix littéraire des collégiennes et des collégiens (Collège de Sherbrooke). En 2007, elle se mérite le Prix Ringuet du roman de l'Académie des lettres du Québec, pour Mirror Lake. Elle est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Hervé Bouchard

Romancier

Romancier et dramaturge (Qc)

Né à Jonquière en 1963, Hervé Bouchard est professeur de lettres au Cégep de Chicoutimi. En 2002, il fait paraître, à L’Effet pourpre, Mailloux, histoires de novembre et de juin, que Le Quartanier réédite en 2006, en même temps qu’il sort son deuxième roman, Parents et amis sont invités à y assister, qui reçoit le Grand Prix du Livre de Montréal. En 2009, il publie Harvey, en collaboration avec l’illustratrice Janice Nadeau, à La Pastèque, livre qui obtient deux prix du Gouverneur général dans les catégories Jeunesse. Au Quartanier, il fait paraître Numéro six en 2014, puis, en 2016, Le faux pas de l’actrice dans sa traîne, réécriture pour la scène de Parents et amis sont invités à y assister. Au même moment paraît Le père Sauvage.

Marc Séguin

Peintre et auteur

Peintre et auteur (Qc)


Marc Séguin est né le 20 mars 1970 à Ottawa. Ces œuvres sont exposées dans plusieurs institutions muséales reconnues au travers du monde. Son corpus artistique est constitué de tableaux aux grandes dimensions et aux proportions étonnantes. Marc Séguin est aussi un écrivain doué. Ses trois romans La foi du Braconnier (2009) Hollywood (2012) et Nord Alice (2015) ont attiré une attention favorable auprès des critiques littéraires. Il travaille et vit entre Montréal et Brooklyn.

Sonia Cotten

Née en 1974 à Rouyn-Noranda, elle publie son premier recueil de poésie en 2002 (Changer le Bronx en or) qu’elle inscrit dans une trilogie publiée aux éditions Poètes de brousse (avec Nique à feu et Ovalta), un recueil qui annonce une nouvelle étape dans la carrière de l’auteur. Récipiendaire de la bourse Relève Télébec en 2007, elle fait une incursion réussie en poésie jeunesse en 2009 (avec Mon chef c'est mon cœur) et travaille actuellement à la réalisation de numéros de poésie performative basés sur du tout nouveau matériel. Considérée désormais comme une des voix les plus percutantes de la relève poétique québécoise, ses textes sont parfois murmurés, parfois slammés, inspirés tantôt par Desjardins, tantôt par l’urbanité de Bashung ou le tumulte d’une Josée Hivon. En mars 2015, Sonia Cotten se méritait le 1er prix au tout nouveau concours international de poésie Geneviève-Amyot.

Érick D'Orion

Artiste sonore (Qc)

Érick d’Orion est un artiste audio en installation et en nouveaux médias, un compositeur et musicien autodidacte ainsi qu'un commissaire audio résidant à Québec depuis 1993. En tant que commissaire, il organise plus d’une dizaine d’événements portant essentiellement sur l’art audio et la création sonore de pointe. D’octobre 2008 à juin 2010, il était commissaire à la programmation du centre Avatar. Depuis 2010, il est commissaire pour le volet installations sonores du Festival international de musique actuelle de Victoriaville.

Érick D'Orion fait partie du duo morceaux_de_machines, du trio BOLD (avec Alexis Bellavance et Nicolas Bernier), du trio Napalm Jazz ainsi que d’une multitude de formations ad hoc. En concert, il a collaboré avec des artistes de renommée : Evan Parker, Martin Tétreault, Otomo Yoshihide, Robin Fox, Ilpo Vaisanen, Diane Labrosse, Alexandre Saint-Onge, eRikm, Sam Shalabi et Gunter Muller. Son travail est présenté au Canada, en Europe, en Australie, à Cuba, au Mexique et aux États-Unis. Depuis 2009, il est un collaborateur fréquent de Productions Rhizome.

Jean Désy

Poète

Auteur et médecin (Qc)


Jean Désy vogue entre le Sud et le Nord, entre les mondes de la haute montagne et de la toundra, entre l’autochtonie et l’univers de la grande ville, entre l’écriture et l’enseignement, entre la pratique de la médecine et la poésie, entre ses enfants et ses amours, tous éparpillés au gré de leur propre nomadisme. Jean Désy est un auteur prolifique. Il a publié de la poésie, des récits de voyage, des nouvelles, des contes, des romans et des essais. Ses deux derniers livres lui ont mérité chacun un prix : Toundra-Tundra (XYZ, 2010), celui de l’Association des écrivains francophones d’Amérique, et L’esprit du Nord (XYZ, 2010), celui du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Jean Désy est un médecin et écrivain canadien. Il enseigne notamment la littérature et la médecine à l'Université Laval et pratique celle-ci depuis plusieurs années dans le Grand Nord québécois. Outre un doctorat en médecine, il détient une maîtrise en philosophie et un doctorat en littérature.

Julia Caron

Louise Dupré

Auteure

Poète, romancière, dramaturge, essayiste et professeure (Qc)


Louise Dupré a publié une vingtaine de titres, qui lui ont mérité de nombreux prix et distinctions, dont Plus haut que les flammes (2010) qui a obtenu le Grand Prix Québecor du Festival International de la Poésie de Trois-Rivières et le Prix de poésie du Gouverneur général du Canada. Plusieurs de ses livres ont été traduits en anglais. Une trentaine de ses textes ont été également traduits en espagnol, en italien, en catalan, en portugais, en russe, en chinois, en roumain, en tchèque, en slovaque, en slovène et en néerlandais. Elle est professeure associée au département d’Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Elle est également membre de l’Académie des lettres du Québec et de la Société royale du Canada. En 2014, elle a reçu l'Ordre du Canada «pour son apport à la littérature québécoise en tant que poète, romancière, dramaturge, essayiste et professeure».

Philippe Franck

Audio performeur multiple, designer-assembleur sonore et performeur caméléon, il a travaillé avec divers vidéastes et metteurs en scène et conçu des CDs thématiques pour le label Sub Rosa. Avec Christophe Bailleau, il a fondé le combo électro-guitaristico-vocale Pastoral et avec Gauthier Keyaerts, il a lancé Supernova fin 2011. Plus récemment, il a également collaboré avec l’auteur québécois Simon Dumas dans le cadre des duos Transatlantiques et de l’installation Chœur(s) et a lancé avec l’auteur/plasticien belge Werner Moron, le projet performatif Les Ours bipolaires.

Marc-Antoine K. Phaneuf

Artiste visuel

Artiste visuel et auteur (Qc)


Né en 1980 à Saint-Hyacinthe, Marc-Antoine K. Phaneuf vit à Montréal et partage son temps entre l'art actuel, la littérature, la performance et la musique électroacoustique. Il a publié deux livres de poésie aux éditions Le Quartanier : Fashionably Tales, une épopée des plus brillants exploits en 2007 et Téléthons de la Grande Surface (inventaire catégorique) en 2008, avec lequel il a été finaliste au Prix Emile-Nelligan en 2009, et Cavalcade en cyclorama en 2013. En 2010, il a publié le Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne, un livre d’artiste coproduit avec le designer graphique Jean-François Proulx. Avec les Productions Rhizome, il a collaboré au spectacle Nouvelles vagues et a participé à des spectacles de poésie en Europe, à Bruxelles, Namur, Paris (2011) et Bordeaux (2012). Il dirige la compagnie Marc-Antoine K. Phaneuf Contemporary Art, basée sur la seule et unique promotion de sa personne.

Charlebois Éric

Né le 29 février 1976, Éric Charlebois fut tour à tout commerçant, vendeur, animateur, réviseur et traducteur. Il est aussi l’auteur de huit recueils de poésie, dont Compost-partum, son plus récent ouvrage, publié en octobre dernier aux éditions David. Il est toujours entre quatre manuscrits, autant dans le récit poétique que dans la poésie narrative. Outre sa participation à de nombreuses activités littéraires et artistiques un peu partout au Canada et en Europe, il monte et anime divers ateliers d’écriture poétique et narrative, de création spontanée et d’analyse littéraire. Grand voyageur, il s’inspire de l’insolite et s’adonne à ce qu’il appelle la «motographie», un procédé de superposition de poésie et de photographie. Il a contribué au collectif De l’enfermement à l’envol, lequel a été conçu à la suite d’ateliers qu’il a donnés, à l’instar de quelques collègues, en milieu carcéral.

Simon Elmaleh

musicien, compositeur et artiste sonore (Québec)


Simon Elmaleh a étudié la littérature et la composition électroacoustique au Conservatoire de musique de Québec. Sa culture musicale d’envergure, son sens de l’esthétisme et son oreille exceptionnelle font de lui un collaborateur recherché, ce qui explique (entre autres) sa participation comme concepteur sonore à de nombreux événements interdisciplinaires (théâtre, vidéo, poésie) et ses différentes activités musicales (L’Orchestre d’Hommes-Orchestres, Franz Hoft, Elmaleh-Bouthillier). De 2005 à 2007, il fonde et co-signe l’émission radiophonique Cabaret Diaspora avec Jean-Baptiste Hervé.

André Marceau

Poète

Poète transdisciplinaire (Qc)


Poète transdisciplinaire, André Marceau crée avec les mots, les images, les sons, la performance et l’animation (ensemble ou séparément), depuis plus de quinze ans. Il a publié des recueils et des disques de poésie, et fait de nombreuses prestations à Québec ou ailleurs. Collaborateur pour des revues de création québécoises (dont Estuaire et Moebius), il a publié plusieurs œuvres dont Vers mon nombril (Tilt micro édition, 2007), Les bibittes veulent toutes (Tilt micro édition, 2006) et Le vaccin de l’urgence (Le loup de gouttière, 2002). Son engagement envers la poésie performative l’a mené à l’enregistrement de deux œuvres audio, Pop sac-à-vie (2007) et Urbine no 00 (2010), où la poésie orale fait s'emmêler scansion et expérimentation vocale. Actif sur la scène slam de Québec depuis longtemps, André Marceau est fondateur du TAP (Tremplin d'Actualisation de Poésie) et des Vendredis de poésie.

Barbara Abel

Auteure de polar

Comédienne et romancière (Fr)


Née en 1969, Barbara Abel est férue de théâtre et de littérature. Après avoir été élève à l'école du Passage à Paris, elle exerce quelque temps le métier de comédienne et joue dans des spectacles de rue. À 23 ans, elle écrit sa première pièce de théâtre L'esquimau qui jardinait. En 2002, son premier roman, L'Instinct maternel, lui vaut de recevoir le Prix Cognac avant d'être sélectionnée par le jury du Prix du Roman d'Aventure pour Un bel âge pour mourir, tout récemment adapté à la télévision avec Emilie Dequenne et Marie-France Pisier dans les rôles principaux. S'ensuivent Duelle en 2005, La Mort en écho en 2006, Illustre Inconnu en 2007, Le Bonheur sur ordonnance en 2009, La Brûlure du chocolat en 2010 et Derrière la haine en 2012. Aujourd'hui, ses romans sont traduits en allemand, en espagnol et en russe.

Werner Moron

Auteure

Artiste et auteur (Be)


Auteur, performeur et artiste pluridisciplinaire depuis une vingtaine d’années, Werner Moron a exposé et s’est produit en Belgique, en Europe, aux États-Unis, au Japon, en Afrique, au Brésil et ailleurs. À partir de 2000, il s’est consacré à développer des projets et des systèmes attenants à la production d’une œuvre, ce qu’il appelle le « biotope de l’art ». Tout en continuant une pratique créative personnelle (photographie, peinture, dessin, installation, sculpture, performance, réalisation de film, écriture) en dehors du champ organisationnel de l’art, dans le cadre du label Paracommand’art, il explore les alternatives tant dans la production que la postproduction, l’édition, les pédagogies, la communication ou la coordination d’événements.

Serge Bouchard

Auteur

Auteur, anthropologue, conférencier et animateur (Qc)


Serge Bouchard est sans nul doute l’anthropologue le plus connu du grand public québécois. Communicateur de renom, auteur de nombreux ouvrages, écrits seuls ou en collaboration notamment avec son partenaire et ami Bernard Arcand, décédé en 2009, il est surtout cette voix reconnaissable entre toutes. De 1992 à 1996, il co-anime l’émission Le Lieu commun à la Première Chaîne de Radio-Canada, puis il devient chroniqueur à l’émission Indicatif présent. Depuis 1998, Serge Bouchard anime sur le même chaîne l’émission Les chemins de travers et depuis 2001, l’émission De remarquables oubliés. L'un de ses derniers ouvrages, C’était au temps des mammouths laineux (Boréal, 2012), est son essai le plus autobiographique.

André Trottier

Poète

Auteur et poète (Qc)

Professeur de littérature au Cégep de Sainte-Foy, André Trottier publie en 2004 son premier livre, The Great Antonio et autres contes de cirque, chez Lanctôt. En 2007, le recueil de nouvelles Intersections paraît chez Marchand de Feuilles.

Didier Dæninckx

Écrivain (Fr)


Né à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 27 avril 1949, Didier Dæninckx a exercé pendant une quinzaine d’années les métiers d’ouvrier imprimeur, animateur culturel et journaliste localier.

En 1984, il publie Meurtres pour mémoire dans la « Série Noire » de Gallimard. Il a depuis fait paraître une trentaine de titres qui confirment une volonté d’ancrer les intrigues du roman noir dans la réalité sociale et politique.

Plusieurs de ses ouvrages ont été publiés dans des collections destinées à la jeunesse (Syros-Souris Noire, « Page Blanche » chez Gallimard, Flammarion). Il est également l’auteur de nombreuses nouvelles qui décrivent le quotidien sous un aspect tantôt tragique, tantôt ironique, et dont le lien pourrait être l’humour noir.

Il a obtenu de nombreux prix (Prix populiste, Prix Louis Guilloux, Grand prix de littérature policière, Prix Goncourt du livre de jeunesse), et en 1994, la Société des Gens de Lettres lui a décerné le Prix Paul Féval de Littérature Populaire pour l’ensemble de son œuvre.

Didier Daæninckx travaille en tant que journaliste à amnistia.net, un quotidien en ligne d’information et d’enquêtes.

Nicolas Jobin

Artiste lyrique multidisciplinaire

Artiste lyrique multidisciplinaire et communicateur (Qc)

Nicolas Jobin a d’abord été porté à l’attention de tous par ses activités musicales avant d’inclure davantage d’expressions artistiques à ses créations : poésie, danse, théâtre et multimédia. Ses créations pluridisciplinaires ont été jouées au Québec, au Canada et en Europe et ont été primées par différents concours et périodiques culturels. Également auteur, interprète et conférencier, il est chroniqueur musical sur les ondes de la Première chaîne de Radio-Canada et à la télévision, sur les ondes de MATV. Animateur et vulgarisateur pour le compte de différents organismes culturels, il est régulièrement appelé à analyser et commenter l'actualité artistique par les médias locaux et nationaux.

Sebastian Dicenaire

Poète

Poète (Be)


Sebastian Dicenaire est né à midi un jour de neige mil neuf cent septante-neuf dans la banlieue de Strasbourg. Tout était blanc ce jour-là. Les chats noirs traversaient tranquillement les rues immaculées. Puis tout s’est brusquement accéléré. À 4 ans, il dessine des histoires de chats et de lapins. À 12 ans, il joue à des sports qui n’existent pas. À 15 ans, il lit Lautréamont dans les campings. À 20 ans, il tourne des films super8 au bord des rocades d’autoroute. Aujourd’hui, il écrit un roman à l’eau de rose contaminé par un bug poétique, fabrique des films sans images pour la radio belge ou explique en six minutes chrono comment la poésie peut sauver le monde.

Sebastien Dicenaire est un poète transdisciplinaire, aussi à l'aise avec la poésie sonore qu'écrite. Né en France, Sebastian a vécu et travaillé à Bruxelles pendant dix ans. Depuis 2000, il a utilisé ses textes comme matériel sonore dans des performances prédominées par la voix, soit accompagné par des machines ou en collaboration avec des musiciens, comme Martin Tétreault, ou d'autres poètes, tel que Vincent Tholomé. Il a participé à des lectures-performances en France, en Belgique, en Suisse, au Liban, au Canada et en Allemagne. Il a déjà écrit et dirigé trois pièces de théâtre radiodiffusées, Personnologue (2009), Kirkjubæjarklaustur (2011) et Pamela (2015), pour la radio publique belge La Première/RTBF. Elles ont été diffusées sur de nombreuses stations en France et à l'étranger et ont remporté des prix dans plusieurs festivals.

(Sebastien Dicenaire)

Mathieu Campagna

Dominic Gagné

Poète (Qc)

Né à La Tuque en 1977, Dominic Gagné a publié aux Éditions Trois un recueil de poésie intitulé Fragiles saisons à résoudre. Il collabore à plusieurs revues littéraires.

Dominic Gagné s’est exilé à la fin 2012 à St-Louis-de-Gonzague (Les Etchemins), petit village de 400 habitants, pour se consacrer à l’écriture. Il a publié trois recueils de poésie dont Ce beau désordre de l’être et L’intimité du désastre aux Éditions de l’Hexagone. Il a collaboré à plusieurs revues littéraires, tant au Canada qu’à l’étranger, et a présenté un spectacle de poésie multimédia intitulé elle, parfois. Il s’est mérité, en 2011, le 2e Prix littéraire Radio-Canada, catégorie poésie. 

On peut lire ses «Carnets de résonance», journal d’écriture et de lecture, dans les pages de la revue Estuaire. Alejandra, parfois (Triptyque, 2013) est son dernier recueil de poèmes.

Martine Delvaux

Martine Delvaux est née en 1968. Depuis une quinzaine d'années elle vit à Montréal. Romancière et essayiste, elle a publié à ce jour trois romans chez Héliotrope : C’est quand le bonheur ? (2007), Rose amer (2009) et Les cascadeurs de l'amour n'ont pas droit au doublage (2012). Elle enseigne la littérature à l’Université du Québec à Montréal.

Annie Lafleur

Poète

Poète (Qc)


Active depuis plusieurs années dans le milieu des arts visuels, notamment par le biais de la critique d'art et de catalogues d'artiste, Annie Lafleur consacre toutefois à l'écriture poétique sa préoccupation majeure, bien que l'essai et d'autres genres hybrides soient également présents. En 2007, elle publie son premier recueil de poésie intitulé Prolégomènes à mon géant aux Éditions Le Lézard Amoureux et en 2009, elle publie Handkerchief chez le même éditeur. Au Quartanier parait son troisième recueil, Rosebud (2013), ainsi que son plus récent, Bec-de-lièvre (2016). Elle est membre du comité rédactionnel de la revue Estuaire et collabore comme critique d'art à Spirale et à Espace art actuel. Elle travaille comme coordonnatrice dans un centre d'exposition.

Herménégilde Chiasson

Né en 1946 dans la Péninsule Acadienne du Nouveau-Brunswick, Herménégilde Chiasson est considéré comme l'un des principaux artisans de la modernité acadienne. Il a travaillé comme recherchiste, journaliste et réalisateur à la radio et à la télévision de Radio-Canada, réalisateur au cinéma et professeur à l’Université de Moncton. Il a publié plus de 25 livres, écrit une trentaine de textes pour le théâtre, réalisé plus de quinze films et participé à près de 150 expositions. Il a été président et fondateur de plusieurs organismes culturels d’importance au Nouveau-Brunswick et il a reçu plusieurs prix et distinctions pour son travail. En 2003, il est devenu le 29e lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick et le troisième Acadien à occuper ce poste. Créateur multidisciplinaire et prolifique, Herménégilde Chiasson est l'une des personnalités culturelles les plus accomplies du Canada, ambassadeur clé de la communauté artistique acadienne contemporaine depuis le début de sa carrière.

Philippe Franck

historien de l'art, concepteur et critique culturel (Belgique)

Philippe Franck est directeur de Transcultures. Il est le fondateur et directeur artistique du festival international des arts sonores City Sonic (depuis 2003) et des Transnumériques, biennale/plate-forme des cultures numériques (depuis 2005).

Il a été commissaire artistique de nombreuses autres manifestations d’arts contemporains, audio, hybrides et numériques en Europe, Amérique du Nord et Afrique du Nord. Il enseigne également les arts numériques à l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels La Cambre et ESA Saint-Luc (Bruxelles).

Il est le coordinateur des Pépinières européennes pour Jeunes Artistes en Fédération Wallonie-Bruxelles. De 2010 à 2016, il a également été responsable des musiques urbaines, des arts sonores et de la création interdisciplinaire au manège.mons.

(Transcultures)

Corinne Larochelle

Poète

Poète et auteure (Qc)

Née au Québec, le 19 juin 1973, Corinne Larochelle est détentrice d’un baccalauréat de l’Université Laval et d’une maîtrise de l’Université du Québec à Montréal, où son mémoire, portant sur l’œuvre d’Élise Turcotte, a reçu le Prix Québec-Amérique en 1999. Depuis 2001, elle enseigne la littérature au Collège de Maisonneuve. Elle a publié plusieurs textes (poésie et nouvelles) dans des revues de création (ExitLes Écrits, XYZStop et Moebius), ainsi que des articles critiques dans des revues spécialisées (Voix et Images et Tessera). En collaboration avec François Tétreau, elle a fait paraître à tirage limité une correspondance sur l’autoportrait, intitulée Le loup de la lectrice.

 Corinne Larochelle a reçu le Prix Critère pour son premier recueil, La femme d’encre, en 1992. En 2008, elle a été finaliste au Prix des lecteurs du 9e Marché de la Poésie de Montréal pour Vent debout, et en 2011, finaliste au Prix de poésie Estuaire – Bistrot Leméac pour son plus récent recueil de poésie, Femme avec caméra, publié aux Éditions du Noroît.

John Blouin

Lors de ses études, John Blouin devient projectionniste à l’ONF. Il y fonde alors Cabina Obscura, performances-cinéma alliant 35-16 mm, vidéoprojecteurs, ombres et musique. Il déambule ainsi dans quelques villes et festivals, de Montréal à Beijing. John s'intéresse à une autre facette de l'image en réalisant des courts métrages dont Change Over, Filmstripe et Gate, trilogie sur la mort d'un cinéma. El Paysan, un film et une performance documentaire sur la liquidation d'une ferme bio, est sa dernière réalisation. John entame le montage d'Armand par Vaillancourt, un long métrage sur le célèbre sculpteur.

Josée Marcotte

Auteure

Auteure (Qc)


Écrivaine et réviseure linguistique, Josée Marcotte vit à Québec. Dès 2010, elle fait paraître deux titres en édition numérique chez Publie.net en France : Marge et La petite apocalypse illustrée. En 2012, elle obtient une mention spéciale du Prix Piché de Poésie pour sa suite poétique « Les mots sont verbe » (Poème du lendemain 21, Écrits des Forges). Son premier roman aux éditions de L'instant même, Les Amazones (2012), est un ouvrage postféministe et postapocalyptique revisitant le mythe antique. En 2014, elle publie Hikikomori, un roman qui aborde le mystère du phénomène hikikomori, de même que les otakus et la sous-culture japonaise. 

Site Web : L'imachination
Blogue : Marge
Twitter : @JoseeMarcotte

Martine Audet

Poète et romancière

Poète et romancière (Qc)

Née à Montréal en 1961, elle est l’auteure de plusieurs livres de poésie et d’un album pour enfants. Elle participe à différents événements littéraires et artistiques et ses poèmes paraissent dans des ouvrages collectifs du Québec ou d’ailleurs. Dernier titre paru : Des lames entières, aux Éditions du Braquet avec des gravures de François-Xavier Marange. Entre autres distinctions, elle a reçu le prix Alphonse-Piché, le prix Estuaire des Terrasses St-Sulpice et le prix Alain-Grandbois et a été, par trois fois, finaliste au prix du Gouverneur général ainsi qu’à celui du Festival de poésie de Trois-Rivières. Depuis 2008, elle est membre du comité de rédaction de la revue Estuaire. Liant parfois photographie et peinture à son écriture, elle a également illustré le livre de poèmes pour enfants de Michel Van Schendel.

 

Maxime-Olivier Moutier

Auteur

Auteur (Qc)


Maxime-Olivier Moutier est écrivain et psychanalyste. En 1995, après une rupture amoureuse et une tentative de suicide, il est interné à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul de Sherbrooke. Il y écrit une grande partie de Marie-Hélène au mois de mars, qu’il publie en 1998. En 2006, il publie Les trois modes de conservation des viandes qui, après cinq ans de silence, marque le début d’un nouveau cycle d’écriture pour l’auteur. En 2011, Moutier publie La gestion des produits - Tome 1 : La crise, un essai inspiré de son travail en centre de crise et où il se penche sur la détresse contemporaine. Il poursuit dans cette même lignée en 2013 avec Scellé Plombé. Son dernier roman, Journal d'un étudiant en histoire de l'art, est paru en 2015.

Nicole Brossard

Auteure

Poète, romancière et théoricienne littéraire (Qc)


Née à Montréal en 1943, Nicole Brossard compte parmi les plus grands écrivains du Québec. Elle a publié à ce jour plus d'une trentaine de titres, dont la plupart ont été traduits en plusieurs langues. Elle a obtenu les prix les plus prestigieux, notamment le Prix du Gouverneur général (en 1974 pour Mécanique jongleuse et en 1984 pour Double impression) et le prix Athanase-David en 1991 pour l'ensemble de son œuvre. En 1994, Nicole Brossard devient membre de l'Académie des lettres du Québec. Sa démarche littéraire se place au cœur d'une conscience féministe d'Avant-garde. Son écriture est fluide, sensuelle et affectionne l'ellipse relevant d’un univers poétique complexe, ouvert sur le monde et à la fois très intériorisé.

Nathanaël

Essayiste poète et photographe

Essayiste, poète et photographe (Qc)


Née en 1970 à Montréal, Nathanaël (autrefois Nathalie Stephens) est l'auteure d'une vingtaine d'ouvrages, écrits en français ou en anglais dont Paper City (Coach House, 2003), Underground (1999), Je Nathanaël (2003), L'injure (2004), The Sorrow And The Fast Of It (2007), …s'ârrete? Je (2007), qui lui a valu le Prix Alain-Grandbois de l'Académie des Lettres du Québec, Carnet de désaccords (2009) a été finaliste du Prix Spirale-Éva-le-Grand et a entamé le cycle de carnets qui comprend Carnet de délibérations (2011) et Carnet de somme (2012). Conférencière invitée dans plusieurs universités à travers le monde, son travail a été récompensé par de nombreux prix et bourses. Nathanaël vit à Chicago.

Denise Desautels

Poète

Poète (Qc)


Née à Montréal, Denise Desautels a publié plus de quarante recueils de poèmes, récits et livres d’artiste qui lui ont valu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles le Prix du Gouverneur général, le prix Athanase-David, le Prix des écrivains francophones d’Amérique et le prix européen de littérature francophone Jean Arp. Son recueil Tombeau de Lou, publié dans une traduction catalane de Antoni Clapés (Tomba de Lou) à Barcelone, également en 2011, est paru à Toronto, chez Guernica Editions, sous le titre de Things That Fall,  traduit par Alisa Belanger. Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec et de l'Ordre du Canada. AU NOROÎT, elle a publié Sans toi, je n'aurais pas regardé si haut. Tableaux d'un parc (Collection « Lieu dit », 2013), L’angle noir de la joie (Collection « Résonance », 2011), L’œil au ralenti (2007), Mémoires parallèles (Collection « Ovale », 2004), Tombeau de Lou (2000), « Ma joie », crie-t-elle (1996), Le saut de l’ange (Collection « Résonance », 1993 : Prix du gouverneur général ; Prix de poésie des Terrasses Saint-Sulpice ; Prix du Signet d’Or), Leçons de Venise(1992 : Grand Prix du Festival international de poésie), Mais la menace est une belle extravagance (1989 : Prix littéraire du Journal de Montréal), Un livre de Kafka à la main (1987), Écritures/ratures, avec des œuvres de Francine Simonin (1986), L’écran, précédé de Aires du temps (1983), La promeneuse et l’oiseau (1980), Marie, tout s’éteignait en moi (1977). Elle est également la traductrice de L'architecture de la lumière d'Antoni Clapés (Collection «Dialogues», 2014). 

Marc Doucet

Thierry Dimanche

Poète

Poète (Qc)


Auteur de neuf recueils de poèmes depuis 2002, Thierry Dimanche vit à Sudbury depuis quelques années.  Ses plus récents titres sont Théologie hebdo (l’Hexagone, 2013) et Le milieu de partout (Prise de parole, 2014). Outre de nombreuses participations à des lectures et événements publics, il a conçu et interprété le spectacle Des suzes de Brakchita, hommage multimédia à l’œuvre du poète Claude Gauvreau (Productions Rhizome). Sous le nom de Thierry Bissonnette, il enseigne la littérature québécoise à l’Université Laurentienne et a publié divers travaux.


Auteur de neuf recueils de poèmes depuis 2002, Thierry Dimanche vit à Sudbury depuis quelques années.  Ses plus récents titres sont Théologie hebdo (l’Hexagone, 2013) et Le milieu de partout (Prise de parole, 2014). Outre de nombreuses participations à des lectures et événements publics, il a conçu et interprété le spectacle Des suzes de Brakchita, hommage multimédia à l’œuvre du poète Claude Gauvreau (Productions Rhizome). Sous le nom de Thierry Bissonnette, il enseigne la littérature québécoise à l’Université Laurentienne et a publié divers travaux.



Bibliographie

Le thé dehors, éditions Triptyque, 2002.

L’aurore marâtre, Le lézard amoureux, 2006.

Autoportraits-robots, Le Quartanier, 2009.

Avant le timbre, l’Hexagone, 2009.



Trilogie Mes encycliques désaxées :

1- À ceux qui sont dans la tribulation, l’Hexagone, 2004.

2- De l’absinthe au thé vert, l’Hexagone, 2005.

3- D’où que la parole théâtre, l’Hexagone, 2007.


Auteur de neuf recueils de poèmes depuis 2002, Thierry Dimanche vit à Sudbury depuis quelques années.  Ses plus récents titres sont Théologie hebdo (l’Hexagone, 2013) et Le milieu de partout (Prise de parole, 2014). Outre de nombreuses participations à des lectures et événements publics, il a conçu et interprété le spectacle Des suzes de Brakchita, hommage multimédia à l’œuvre du poète Claude Gauvreau (Productions Rhizome). Sous le nom de Thierry Bissonnette, il enseigne la littérature québécoise à l’Université Laurentienne et a publié divers travaux.


Bibliographie

Le thé dehors, éditions Triptyque, 2002.

L’aurore marâtre, Le lézard amoureux, 2006.

Autoportraits-robots, Le Quartanier, 2009.

Avant le timbre, l’Hexagone, 2009.


Trilogie Mes encycliques désaxées :

1- À ceux qui sont dans la tribulation, l’Hexagone, 2004.

2- De l’absinthe au thé vert, l’Hexagone, 2005.

3- D’où que la parole théâtre, l’Hexagone, 2007.

André Lavergne

Il accompagnait à la guitare Steve Hamel lors de la soirée Amérique 2015.

De retour à Québec après avoir fréquenté Montréal de 2009 à 2013, André Lavergne poursuit sa carrière de musicien pigiste. Il a accompagné, entre autres, Kevin Parent, Pat Thewhite, Les Respectables, Chloé Lacasse, Patrice Michaud et Tremblay. Actuellement, il se produit en spectacle avec Martin Levac (Dance Into The Light), Randall Spear et Dans l’Shed. Depuis la réalisation du projet de Randall —These Songs Are Made of Wood en 2013— il travaille de plus en plus en production, mixage et réalisation d’albums. Connu pour son jeu à la guitare aux ambiances planantes, définies par l’utilisation fréquente du lapsteel et d’effets, il est dit de son style qu’il est «enveloppant».

Marie-Andrée Gill

Poète

Poète (Qc)


Marie-Andrée Gill est une jeune auteure innue, originaire de Mashteuiatsh, qui voue un culte aux métaphores savoureuses et à plusieurs poètes et écrivains. C'est tout naturellement qu'elle a entrepris d'écrire un premier recueil de poésie, Béante, publié aux Éditions La Peuplade en septembre 2012, qui lui a valu le Prix littéraire Poésie du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En 2015, elle remporte le Prix Damasse-Potvin dans la catégorie « professionnel » pour son texte La ronde. Son second recueil Frayer (La Peuplade, 2015) lui vaut à nouveau le Prix littéraire Poésie du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, en 2016.

Marie-Andrée Gill partage sa vie entre l’éducation de ses trois garçons, l’Université du Québec à Chicoutimi, où elle suit des cours en littérature, et la réalisation de nouveaux projets d'écriture.

Manon Oligny

Bachelière en danse de l’Université du Québec à Montréal et active comme chorégraphe depuis 1992, Manon Oligny fonde en 1999 la Compagnie Manon fait de la danse au sein de laquelle elle œuvre en tant que chorégraphe, directrice artistique et productrice. Depuis 1993, Manon Oligny a créé et produit une vingtaine d’œuvres chorégraphiques inspirées par des médiums tels que le cinéma, la vidéo, la littérature ou la photographie, et a établi plusieurs collaborations artistiques, tant ici qu’à l’étranger. Manon Oligny travaille des concepts actuels en faisant naître des propositions chorégraphiques, toujours dans le souci d’obtenir une forme scénique allant au-delà d’une expérience purement esthétique. Depuis juin 2010, Manon Oligny occupe un poste de professeure invitée au Département de danse de l’Université du Québec à Montréal.

Nouveau


Bertrand Laverdure

Poète

Poète et romancier (Qc)


Né en 1967, Bertrand Laverdure est poète, romancier, journaliste littéraire, performeur et blogueur « technicien coiffeur », recherchiste et chroniqueur pour l’émission littéraire Tout le monde tout lu! à MAtv.

Il s'intéresse à la multidisciplinarité en littérature. En poésie, il a publié, notamment, Sept et demi, au Quartanier en 2007 et Rires, au Noroît en 2004, Cascadeuse à La Courte Échelle (de la poésie pour ados) en 2013 et tout dernièrement Rapport de stage en milieu humain, chez Triptyque en 2014. Ses romans, dont Lectodôme, au Quartanier en 2008, J’invente la piscine, La courte échelle en 2010, Gomme de xanthane, Triptyque, en 2006, Bureau universel des copyrights à La Peuplade en 2011 ont tous reçus un bon accueil critique. Il a participé à plusieurs spectacles de lecture publique, dont VSUP en 2009 et P.O.M.M.E. avec le groupe ANONYMUS au Printemps des poètes 2012.

À l’affût des collaborations et des expériences esthétiques les plus diverses, il a marié ses mots à tous les types de musique. Les compositeurs Stacey Brown, Cléo Palacio-Quintin et Marc Ouellette ont mis ses textes en musique tout aussi bien, dans un autre registre, que le groupe métal Anonymus. Lettres crues, une correspondance avec l’écrivain Pierre Samson, a été publié à La Mèche à l’automne 2012. Puisqu’il s’intéresse aux technologies et à l’avenir de la narration, il a répondu à l’appel de Rodney Saint-Eloi, qui lui a demandé de participer à la collection d’essais littéraires de Mémoire d’encrier, en écrivant Comment enseigner la mort à un robot?, un essai qui mêle ses angoisses au sujet du futur et son intérêt pour la science-fiction et les cyborgs écrivains, en 2015.

Il a obtenu le prix Joseph S. Stauffer, décerné par le Conseil des arts du Canada en 1999. Il a également reçu le prix Rina-Lasnier en 2003 pour Les forêts (Noroît, 2000). Ce même recueil fut aussi retenu comme finaliste au prix Emile-Nelligan 2000. Son livre Audioguide (Noroît, 2002), fut de même en nomination pour le Grand Prix du festival International de Poésie de Trois-Rivières 2003. Il a aussi été finaliste au Grand Prix littéraire Archambault en 2009 pour son roman Lectodôme.

Steve Hamel

Passionné par le mouvement et l’improvisation, Steve Hamel fait ses débuts comme accompagnateur-percussionniste en 1996 à L’École de danse de Québec. Depuis, il a joué pour différentes compagnies dont le Dance theatre David Earle et Code Universel. Il s’est ainsi produit à Vancouver, à Toronto et en France. Il aime explorer les percussions provenant des traditions d’ailleurs en les alliant aux sonorités d’aujourd’hui. Il crée des univers riches qui s’inspirent de l’énergie des chorégraphes et des metteurs en scène. En 2010-2011, il était percussionniste pour la tournée Varekai du Cirque du Soleil en Espagne, à Taïwan, en Corée du Sud, aux Philippines et au Brésil. Sa rigueur et sa créativité font de lui un artiste recherché tant pour des spectacles et des productions d’envergure que pour de nombreux projets d’enregistrement.

Catherine Mavrikakis

Auteure

Auteure (Qc)


Catherine Mavrikakis est née en 1961 à Chicago, d’une mère française et d’un père grec ayant grandi en Algérie. Elle a partagé son enfance entre Ville d’Anjou, Montréal-Nord, Villers-Bocage en Normandie et Bay City (Michigan) et a été élevée avec son plus jeune frère par le poste de télévision auprès duquel elle dormait. Elle s’installe à Montréal en 1979, où elle enseigne la littérature. Depuis 2000, elle a publié plusieurs romans dont le retentissant Le ciel de Bay City (Héliotrope, 2008) encensé par la critique ici et outre-Atlantique ainsi que plusieurs essais. Elle est l'auteure d'un oratorio, Omaha Beach (Héliotrope, 2008) finaliste au prix du Gouverneur général.

Actuellement, elle travaille sur l'inachèvement et le non-finito dans la modernité. Elle s’intéresse au processus créateur dans la théorie psychanalytique et dans le discours tenu par les écrivains.

Virginie Barreteau

Auteure

Auteure et dramaturge (Fr)

Comédienne, auteure et metteure en scène née en 1976, Virginie Barreteau est issue du Conservatoire National de Région de Bordeaux. Elle participe, entre 1998 et 1999, à l’Atelier volant au Théâtre National de Toulouse, sous la direction de Jacques Nichet et Jérôme Hankins.

Elle écrit neuf pièces de théâtre entre 1999 (La Danse du baron, commande du conservatoire de la Roche-sur-Yon) et 2007 (L’Histoire du Non employé Jefferson). En 2002, elle écrit et met en scène Le Crachoir, lors d’une résidence à Gaillac avec le partenariat du TNT, d’Athanor et de la compagnie Petit Bois. La Geste des endormis (bourse d’écriture du CNL) reçoit en 2003 le premier prix au Prix d’écriture théâtrale de Guérande. Elle réalise, en 2006 la mise en scène de cette pièce au festival Prémisses en Scène de Bordeaux. Marion Guerrero lui commande Le Tango du couteau, « operita » mise en scène par cette dernière au Théâtre des Treize Vents à Montpellier. Elle joue dans Les Aventures de Nathalie Nicole Nicole de Marion Aubert, mise en scène par Marion Guerrero au Théâtre du Rond-Point en 2008. Virginie Barreteau est également à l’origine, avec Sophie Merceron et Yves Arcaix, d’un café littéraire, L’Ogre à Plumes, qui a ouvert ses portes à Paris, rue Jean-Pierre Timbaud en 2006. Ses pièces sont publiées chez Quartett.

Gilles Pellerin

Auteur

Auteur (Qc)


Gilles Pellerin a d'abord emprunté les chemins de la musique et de l'anthropologie avant d'œuvrer dans le domaine littéraire. À voir son parcours, on en vient à croire qu'il a touché à tous les aspects de la littérature : il a été gérant de librairie, chroniqueur et critique littéraire, membre du comité de rédaction d'Estuaire et rédacteur en chef de Nuit Blanche. Maintenant directeur littéraire des éditions de L'instant même, il enseigne de surcroît la littérature au Collège François-Xavier Garneau. Lauréat de plusieurs prix dont le François-Samson du développement culturel, Gilles Pellerin a également reçu le Prix de l'Institut canadien en 2003 pour saluer son apport à la culture québécoise, le Prix du Rayonnement des Lettres à l'étranger de la Communauté française de Belgique, L'Ordre des francophones d'Amérique du Conseil supérieur de la langue française et a été reçu Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres de la République française.

(L'instant même)

Jacques Côté

Romancier

Enseignant et romancier (Qc)

Jacques Côté enseigne la littérature au cégep de Sainte-Foy. En 2000 paraissait Nébulosité croissante en fin de journée, un premier roman policier mettant en scène Daniel Duval, un enquêteur de la Sûreté du Québec travaillant dans la région de la Capitale nationale. Le deuxième titre de la série, Le Rouge idéal, a paru en 2002 et remportait l’année suivante le prix Arthur-Ellis. Jacques Côté a aussi obtenu en 2003 le Grand Prix La Presse de la biographie avec Wilfrid Derome, expert en homicides, paru chez Boréal, le prix Saint-Pacôme du roman policier 2006 pour La Rive noire, le prix Arthur-Ellis 2009 et le prix de la Ville de Québec – SILQ pour Le Chemin des brumes, quatrième enquête de Daniel Duval, et, tout récemment, à nouveau le prix Arthur-Ellis 2011 pour Dans le quartier des agités, le premier des « Cahiers noirs de l’aliéniste ».

Stephan Ink

Artiste sonore

Artiste sonore (Be)


Stephan Ink est un musicien, un producteur et un ingénieur du son français vivant en Belgique.

Depuis le début des années 90 il a écrit, composé et produit des albums de musique expérimentale, seul ou en duo, et a collaboré avec des artistes anglais. Parallèlement, en tant qu’ingénieur du son, il a travaillé avec des artistes d’horizon divers, tels Youssou N’Dour, Keith Rowe, Damo Suzuki, Aki Onda, Radu Malfatti, Emmanuelle Parrenin, Laetitia Sadier, Jean-Christophe Renault, Andrea Neumann, Philippe Petit, Joe Lally et Antoine Chessex. Il est actuellement membre du duo de poésie sonore Ordinaire, de même que du trio de musique experimentale improvisée Soigne ta droite. Il collabore en outre avec le groupe anglais Evi Vine, le collectif de musique électro-acoustique improvisée Entrelaction Matériophonie et la chanteuse norvégienne Kari Kleiv.

Son travail s'oriente aujourd'hui vers une musique expérimentale plus apaisée. Par l'utilisation de field recordings, d'électronique, de textures sonores et du silence, Stephan crée des paysages sonores où fusionnent l'organique et la machine.

Jean-Marc Desgent

Poète, nouvelliste et critique (Qc)


Né à Montréal en 1951, Jean-Marc Desgent est depuis longtemps très impliqué dans le paysage littéraire québécois. Depuis 1974, il a fait paraître une vingtaine de titres aux éditions Les Herbes rouges et aux éditions les Écrits des Forges. Il a été membre du comité de rédaction des Éditions Cul-Q de 1975 à 1977 et collaborateur régulier de Hobo-Québec. Plus récemment, Jean-Marc Desgent a été lauréat du Grand Prix du Festival International de Poésie avec son recueil Ce que je suis devant personne en 1994 et, en 2005, avec Vingtièmes siècles. En 2000, il reçoit le prix Rina-Lasnier pour son recueil de poèmes Les Paysages de l’extase. En 2002, il remporte le Prix Félix-Antoine-Savard pour une suite poétique publiée dans la revue Moebius. En 2005, Vingtièmes siècles reçoit le Prix de poésie du Gouverneur général et le Prix Estuaire des Terrasses Saint-Sulpice. En 2006, Jean-Marc Desgent remporte le Prix Jaime Sabinès/Gatien Lapointe pour l’ensemble de son œuvre traduite en espagnol. Il a été le poète invité d’honneur au septième Marché francophone de la poésie de Montréal. En 2010, il reçoit, au Marché de la poésie de Paris, le Prix international de Poésie Antonio-Viccaro pour l’ensemble de son œuvre poétique. En 2012, il reçoit le Prix de la Bande à Moebius.

Éric Proulx

Simon Dumas

Poète

Artiste interdisciplinaire et directeur artistique de Rhizome (Qc)

Ce n’est pas tant l’écriture de la poésie qu’une certaine approche de la création en particulier et du réel en général qui fait que c’est le mot « poète » qui vient le premier à l’esprit de Simon Dumas quand, à l’occasion, il se demande dans quel case se ranger. Langage premier, la poésie fraie son chemin dans les autres modes de création qu’il utilise de plus en plus : mise en scène, arts médiatiques et numériques. Il a publié quatre livres de poésie dont La chute fut lente, interminable puis terminée aux éditions La Peuplade, lequel fut mis en nomination au prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec en 2009. Le quatrième titre, Mélanie, est paru en mars 2013 aux éditions de l’Hexagone. En 2000, il a cofondé Rhizome, un organisme générateur de projets interdisciplinaires dont le cœur est littéraire. Il en assure aujourd’hui la direction artistique.

En plus des productions qu’il a pilotées pour le compte de Rhizome, Simon Dumas a mené à bien des projets personnels : trois spectacles, une installation et un court métrage, Projections, qui fut présenté au Rendez-vous du cinéma québécois en 2011. Il a bénéficié d’une résidence d’écriture à Mexico en 2010 et d’une autre à Paris à l’automne 2014.

Simon Dumas vit à Québec. Il est né en 1976.

Isa Belle

Pratiquant depuis une vingtaine d’années, les massages holistiques et sonores intégrant différentes techniques acquises auprès de maîtres indiens et tibétains et intégrant ces expériences dans sa démarche artistique travaillant autour du corps et des sens -dans leurs dimensions multiples, Isa Belle a participé à divers courts métrages et performances en collaborant avec plusieurs artistes visuels (Simone Simon, Joseph Dadoune…) et sonores (Maurice Charles JJ, Gauthier Keyaerts, Ariane Chessaux,…). Depuis 2005, elle travaille, en complicité avec Paradise now (traitements électroniques et design sonore, textes et co-conception) sur plusieurs projets d’installations et de performances (présentées dans de nombreux lieux et festivals internationaux) faisant appel à tous les sens et à la participation du spectateur convié à se livrer à des expériences sensorielles inédites dans le monde de l’art contemporain. www.transcultures.be/isa-belle

Daniel Jacques

Marilyn Daoust

Diplômée du Baccalauréat en danse de l’UQAM en 2011, profil interprétation, Marilyn entame sa carrière professionnelle auprès de différents chorégraphes émergents et établis de Montréal. Interprète versatile et investie, elle collabore avec Lucie Grégoire (Kondition Pluriel) pour l’ouverture du dôme de la SAT, Misteur Valaire, O Vertigo, Tuque et Capuche ainsi qu’avec Liliane Moussa, notamment au Festival Internacional Danzalborde au Chili en 2012. Membre fondatrice de Collision Collective en 2013, un collectif interdisciplinaire enchevêtrant vidéo, danse contemporaine et musique, elle y développe son intérêt pour l’art vidéo. Elle collabore avec Manon Oligny depuis 2011 pour qui elle danse fréquemment, notamment dans l’œuvre déambulatoire in situ Où est Blanche-Neige ? (41 représentations) ainsi que dans la pièce CRASH ; Quand le jeu vidéo rencontre la danse contemporaine.

Alain Beaulieu

Écrivain et professeur

Écrivain et professeur (Qc)


Écrivain et professeur de création littéraire à l’Université Laval, Alain Beaulieu est surtout connu comme romancier. Son oeuvre compte actuellement neuf romans pour les adultes et quatre pour les jeunes, dont le best-seller Le Solo d’André. Ses textes pour le théâtre ont été présentés en lecture publique à Montréal et à Québec. Il dirige la revue Le Crachoir de Flaubert consacrée à la création et à la réflexion sur celle-ci en milieu universitaire.

L’œuvre d’Alain Beaulieu a été couronné de nombreux prix. L’auteur a remporté à deux reprises le Prix littéraire Ville de Québec–Salon international du livre de Québec – en 2006 pour Aux portes de l’Orientie et en 2007 pour La Cadillac blanche de Bernard Pivot. Paru en France et au Québec en 2010, Le Postier Passila a été finaliste au Prix du Gouverneur général en 2011. 

La même année, il a remporté le Prix à la création artistique du CALQ pour la région de la Capitale-Nationale. En 2014, il a reçu le Prix de la personnalité littéraire de L’Institut Canadien de Québec pour la qualité de son œuvre littéraire, son engagement soutenu auprès des écrivains de la relève ainsi que sa contribution au milieu littéraire de la capitale.

Il vient de faire paraître un essai-fiction sur la création littéraire intitulé Tu écriras encore demain.

Alain Cuerrier

Poète

Botaniste, écrivain et poète (Qc)


Né à Valleyfield en 1962, ​Alain Cuerrier est botaniste au Jardin botanique de Montréal, membre chercheur à l'Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) et professeur associé au Département de sciences biologiques de l'Université de Montréal. Il est également poète et écrivain.

Alexis O'Hara

Artiste interdisciplinaire

Artiste interdisciplinaire (Qc)

Alexis O'Hara est une artiste interdisciplinaire qui travaille autant les éléments du cabaret, de la musique pop, du spoken word, de la comédie stand up, du vocale & électro, de la photographie, que de l'installation. Le caractère éclectique de son travail l'entraina à travailler dans des programmations internationales de discipline variées. Elle a présenté en Écosse, Autriche, Mexique, Allemagne, Belgique, France, Angleterre, Irlande, Slovénie, Australie, Finlande, Danemark, Brésil, Monaco, Serbie, Suisse, aux États-Unis et à travers le Canada. Elle vit et travaille à Montréal.  

Artiste interdisciplinaire (Qc)

Alexis O'Hara est une artiste interdisciplinaire qui travaille autant les éléments du cabaret, de la musique pop, du spoken word, de la comédie stand up, du vocale & électro, de la photographie, que de l'installation. Le caractère éclectique de son travail l'entraina à travailler dans des programmations internationales de discipline variées. Elle a présenté en Écosse, Autriche, Mexique, Allemagne, Belgique, France, Angleterre, Irlande, Slovénie, Australie, Finlande, Danemark, Brésil, Monaco, Serbie, Suisse, aux États-Unis et à travers le Canada. Elle vit et travaille à Montréal.  

André Roy

​Poète

Poète et essayiste (Qc)


Né à Montréal, André Roy est poète et essayiste. Son œuvre a été principalement traduite en anglais, en serbe, en macédonien, en chinois, en albanais, en espagnol et en italien. André Roy a élaboré une œuvre sous différentes suites. Dans celle du «Cycle des Passions», qui comprend quatre tomes (dont Les passions du samedi, en 1979), il explore le monde de la drague et de l’érotisme homosexuel ; dans la suite de «L’accélérateur d’intensité», qui comprend, entre autres, sur quatre volets, L’accélérateur d’intensité (1987) et On sait que cela a été écrit avant et après la grande maladie (1992); dans le cycle«Nuits», qui comporte lui aussi quatre titres depuis 2002, dont Nous sommes tous encore vivants. Un nouveau cycle intitulé «Vies» a été entrepris avec 1999. Œuvres en cycles ou autonomes (comme C’est encore le solitaire qui parle et Le cœur est un objet noir caché en nous), les livres d’André Roy mettent toujours en scène la vie «parallèle» du poète, où se dévoile une humanité défaillante et impossible qui confère à ses écrits des accents sentimentaux paradoxaux, précis et élégants, imprégnés d’une grande mélancolie.

Anick Arsenault

Poète

Anick Arsenault travaille dans le domaine des livres et des archives depuis une vingtaine d’années. Elle est l'auteure de cinq recueils de poésie : « Mi amor mis à mort », « Femmes de sous mon lit », « Morts diverses », « Salopette » et « Noire soeur barbelée ». Elle a aussi participé à plusieurs événements littéraires et publié dans une trentaine de revues.
Après avoir vécu à Québec, en Amérique latine et en Afrique, elle s’est installée dans une vieille maison en bardeaux de cèdre face au fleuve à Saint-Ulric.

Poète (Qc)


Anick Arsenault travaille dans le domaine des livres et des archives depuis une vingtaine d’années. Elle est l'auteure de cinq recueils de poésie : « Mi amor mis à mort », « Femmes de sous mon lit », « Morts diverses », « Salopette » et « Noire soeur barbelée ». Elle a aussi participé à plusieurs événements littéraires et publié dans une trentaine de revues.
Après avoir vécu à Québec, en Amérique latine et en Afrique, elle s’est installée dans une vieille maison en bardeaux de cèdre face au fleuve à Saint-Ulric.

Anne Peyrouse

Poète

​Enseignante et poète (Qc)


Docteure en littérature, enseignante en création littéraire à l'Université Laval au département des Lettres, directrice littéraire aux éditions Cornac, Anne Peyrouse a publié plusieurs recueils de poèmes et un recueil de nouvelles qui se sont mérité plusieurs prix. Elle a également fait paraître des anthologies sur le slam, sur la poésie amoureuse et la poésie humoristique. Elle écrit pour le magazine Entre les lignes. Passagers de la tourmente est son deuxième recueil de nouvelles.

Bernard Gilbert

Poète

Écrivain (Qc)


Né à Québec, Bernard Gilbert œuvre depuis plus de 30 ans dans le domaine des arts et de la culture. D'abord journaliste, il a collaboré régulièrement à la radio de Radio-Canada et a dirigé la radio communautaire CKRL MF. Il a occupé le poste de directeur du Théâtre Périscope avant de fonder le Carrefour international de théâtre de Québec. Il a collaboré à la programmation d'événements d'envergure, réalisé des études et des mandats de gestion pour plusieurs organisations et institutions du Québec et du Canada, et contribué de manière significative aux préparatifs du 400e anniversaire de Québec. Pour Pôles magnétiques, art et culture, il a été directeur de production des projets d'opéra d'Ex Machina mis en scène par Robert Lepage. Il a ainsi dirigé la très médiatisée production de L'Anneau du Nibelung, de Richard Wagner, au Metropolitan Opera de New York.


Outre l'essai documentaire Le Ring de Robert Lepage : une aventure scénique au Metropolitan Opera, Bernard Gilbert a publié deux romans, deux livres de poésie et deux livres sur la ville de Québec avec le photographe Claudel Huot. À l'automne 2007 il a fait paraître avec Patrick CauxChantiers d'écriture scénique, ouvrage sur la compagnie de création Ex Machina, et en 2011, Le Rossignol, Renard et autres fables, album souvenir sur cette production lyrique. Il travaille actuellement à son troisième roman. Trois de ses textes ont été montés à la scène. Depuis septembre 2013 il occupe la direction de la Maison de la littérature de Québec et du festival Québec en toutes lettres.

Bertrand Pérignon

Poète

Poète (Be)


Bertrand Pérignon, est né à Messancy en Belgique le 24 octobre 1980, sur la triple frontière belge, luxembourgeoise et française; il est poète et plasticien littéraire. En 2003, il obtient une licence en arts plastiques, visuels et de l’espace de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, suivie d’une maîtrise de l’Université libre de Bruxelles en analyse et écriture des arts du spectacle en 2005. Son œuvre se situe au carrefour de 3 frontières originelles (image - texte - son). Il réalise des vidéos et des expositions, pour lesquelles il obtient plusieurs distinctions. Sa première installation, dans une gare brabançonne, l'expédie plus au nord : il se mêle aux œuvres de Janna Kool ou d'Hester Scheurwater. Il tente de mettre le bon désordre dans ses textes sur carnet, mais se retrouve chaque fois contaminé par la grippe du crayon. Personne ne peut vraiment dire si ses dessins apportent de la lumière à ses textes. Certains ont pu voir ses toiles peintes, d'autres les cherchent encore... Son indécision réfléchie le pousse tout naturellement à devenir collaborateur pour les éditions Maelström. Il assume la direction de la revue Écritures, éditions La 5e Couche, et coordonne les activités de la Maelström Troupe Poétique nomade. 

Boris Crack

 Écrivain en 3D et musicien à plat

 Écrivain en 3D et musicien à plat (Fr)


Ici Boris.
Ma bio dirait en substance:
/ astronaute du sous-sol / publie des livres / bricole des chansons / joue dans des films / navigue entre galeries, salles de concert et trous noirs /

J'fais dans le bricolage de variété, avec un synthé acheté sur le bon coin.
J'tourne pas mal, quelque part entre moby et carlos.
J'ai des jolies chemises tropicales, j'suis un satellite d.i.y. en plastique.
J'écris des livres dans plusieurs univers.

J'ai quelques classiques: La collec (moi j'l'avais oubliée mais Plaisir de France l'a ressortie du grenier Youtube pour la mettre dans ses DJ sets https://youtu.be/6i6Ynl87yvM), Chanson avec que des citations de Nicolas Sarkozy (https://youtu.be/aM5oQDOHJTE), Frite Jazz (https://youtu.be/5vjiRnTWyfE)...
Et mon livre Ma vie racontée à une bûchette de chèvre est un best-seller... sur Mars.

Brigitte Haentjens

Metteure en scène

Metteure en scène (Qc)


Directrice artistique du Théâtre français du CNA depuis 2012, Brigitte Haentjens a d’abord été un des chefs de file de la création artistique franco-ontarienne avant de se faire connaître à Montréal par ses mises en scène au style percutant, original, personnel. D’une production à l’autre, elle n’a cessé de parler de la venue à l’écriture, de l’accès à la création, de ce qu’il faut de courage et de détermination pour parvenir à dire « je », sans concessions aux désirs des autres. Identité, sexualité, pouvoir : tels sont depuis toujours les trois pôles d’attraction, les trois obsessions de Brigitte Haentjens. En trente-cinq ans de carrière, elle a créé plus de cinquante mises en scène et remporté de nombreuses récompenses, dont le prix Siminovitch et le prix Gascon-Thomas en 2007.

Catherine Fortin

Poète

Poète et auteure d'ouvrages scientifiques (Qc) 


Née à Saint-Jean-Port-Joli le 4 février 1948, Catherine Fortin est détentrice d'un baccalauréat ès sciences en biologie de l'Université Laval (1980). Elle a été finaliste aux Prix littéraires Desjardins, participe à plusieurs lectures publiques, collabore à des périodiques et fait paraître des textes dans des anthologies.

Catrine Godin

Poète (Qc)

Poète (Qc)

Née à Québec en 1965, Catrine Godin est née en 1965, elle vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal depuis 1989. C'est en parallèle de sa démarche picturale que se tracent des sentiers d’écriture, d'où un premier titre, Les ailes closes, parût en 2006 aux éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, toujours aux éditions du Noroît, sous la direction de Paul Bélanger. 

Des textes libres ont été publiés en Europe, dans la revue papier indépendante Les Tas de mots sous la direction de Alain Leylavergne, notamment dans les nº7 et nº11, et le Webzine Zinzoline (n°4) présentait ce printemps une sélection de textes en rétrospective. 

Les recueils de l'auteure ont été présentés dans les revues françaises Traversée (n°59) et Les Citadelles (n°18). 

Chantal Neveu

Écrivaine

Écrivaine et artiste interdisciplinaire (Qc)


Chantal Neveu, écrivaine et artiste interdisciplinaire, a choisi la poésie comme mode d’exploration et de connaissance.

Elle est l’auteure des livres mentale et coït (La Peuplade), Une spectaculaire influence (l’Hexagone) et Èdres (É=É), ainsi que de nombreux projets littéraires interdisciplinaires – seule ou en collaboration – produits par Contre-mur, Laboratoire nouveaux médias OBORO, Société Radio-Canada, PÉPLUC/Présence littéraire dans l’espace public canadien, Literaturwerkstatt Berlin, parmi d’autres.

Ses livres coït et A Spectacular Influence ont été respectivement traduits en anglais par Angela Carr et par Nathanaël (BookThug/Toronto). Chantal Neveu a contribué à la publication collective Laboratoire parcellaire, une coédition La Peuplade/OBORO, et fait partie du groupe de recherche et création Stratégies artistiques de spatialisation du savoir où elle poursuit son expérimentation littéraire basée sur le scriptage – une méthode de notation « en présence » et « sur place » – qui participe du passage de l’oralité à l’écrit à la faveur d’une recherche sur la mixité de la langue, d’une poésie littérale, elliptique, polysémique – et nombreuse.

Christian Lapointe

Metteur en scène

Metteur en scène (Qc)


Auteur, metteur en scène, acteur et pédagogue, Christian Lapointe est un artiste basé à Québec où il est depuis 2013 co-directeur artistique du Théâtre Blanc au côté du scénographe Jean Hazel. Il fut aussi artiste multidisciplinaire associé à Recto-Verso de 2011 à 2015 et fondateur du Théâtre Péril. Il est l’auteur d'un cycle de pièces regroupées sous la dénomination Théâtre de la disparition, dont la pièce C.H.S., fut présentée dans la sélection officielle du Festival d'Avignon en 2009. Depuis 15 ans, en plus de ses propres textes, il a mis en scène des auteurs comme Villiers de l'Isle Adam, Larry Tremblay, Mark Ravenhill, Peter Handke, Claude Gauvreau, W.B. Yeats, Fausto Paravidino, Marguerite Duras, Mathieu Arsenault, Martin Crimp et Ivan Viripaev, dont la pièce Oxygène s’est vue récompensée du Prix de la critique de l’AQCT en 2014. Au Canada, ses travaux ont depuis 2007 fait régulièrement partie de la programmation du Carrefour international de théâtre de Québec, du Centre national des Arts et du Festival TransAmériques où il a d'ailleurs donné, en 2015, une performance de près de 70 heures sur l'oeuvre d'Antonin Artaud.

Christine Richard

Poète

Poète (Qc)

Née à Baie-Saint-Paul, le 4 avril 1964, Christine Richard a fait ses études à l'Université du Québec à Montréal, où elle a obtenu un certificat en création littéraire (1992), puis un baccalauréat (1993) et une maîtrise en études littéraires (1997). Elle est professeure de littérature au Collège de Matane depuis janvier 1995. Elle a publié des textes (poésie et critique) dans les revues Estuaire, Moebius, Arcade et Trois, notamment, et a pris part à plusieurs lectures publiques, dans divers salons du livre, dont celui de Montréal, où elle a agit aussi comme animatrice, et dans des festivals : Festival international de la poésie de Trois-Rivières, Festival de la littérature, Foire de la poésie du Havre, en France. En 2000, elle collabore à l'écriture du Conte des petites croix, mis en musique par le compositeur de jazz Bill Mahar, qui donnera lieu à un spectacle sous la direction musicale de Charles Papasoff, dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal. Un disque compact est disponible.

Christine Richard a été en nomination pour le Prix Georges-Limbour 1993, au Havre, en France, pour son recueil Passagère, ainsi que pour le Prix du Gouverneur général du Canada 1998, pour son recueil L'eau des oiseaux. En 2001, elle obtenait une mention d'excellence de la Société des écrivains canadiens pour Les algues sanguines. Elle est déléguée régionale au sein du Comité Trans-Québec de l'Union des écrivaines et des écrivains du Québec et participait, en avril 2001, à la 29ème Rencontre internationale québécoise des écrivains, à Québec. Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Claire Varin

Écrivaine

Écrivaine (Qc)


Née à Montréal, Claire Varin a étudié en journalisme et détient un doctorat en littérature de l'Université de Montréal. Elle a réalisé plusieurs séjours au Brésil, pour ses recherches doctorales sur l'œuvre de l’écrivaine Clarice Lispector, pour des projets d’écriture et de traduction, ainsi que des tournées de conférences. Claire Varin a travaillé en tant que consultante et interprète de portugais pour Radio-Québec et le ministère québécois de la Justice, puis collaboratrice à diverses émissions à la radio de Radio-Canada et enseignante de littérature à l'Université de Montréal. Elle a été membre de la Commission consultative des arts de Laval, présidente de la Société littéraire de Laval et directrice de la revue Brèves littéraires. C’est elle qui a créé en 2004 la Fondation lavalloise des lettres pour la promotion et la diffusion des arts littéraires dans la communauté et au-delà. Elle prend part à des jurys littéraires depuis déjà plusieurs années. Elle a reçu le prix du roman de la Société des écrivains canadiens 2002 et un prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (région de Laval) pour Désert désir (Éditions Trois, 2001). Un prix Coup de cœur du jury 2006 du Conseil de la culture de Laval lui a aussi été décerné pour deux collectifs qu'elle a dirigés. Son plus récent livre s’intitule Un Prince incognito. Roger Varin (Éditions Fides, 2012). Elle est notamment l’auteure de Clarice Lispector. Rencontres brésiliennes (Éditions Trois, 1987, Éditions Triptyque, 2007), Langues de feu (1990), Profession : Indien (1996), Clair-obscur à Rio (1998) aux Éditions Trois, puis de La Mort de Peter Pan (Éditions Québec Amérique, 2009). Elle est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois, du PEN international, et membre honoraire de la Société littéraire de Laval.

Daniel Canty

Écrivain et réalisateur

Écrivain et réalisateur (Qc)

Daniel Canty est écrivain et réalisateur. Il a étudié la littérature et la philosophie des sciences à Montréal, l’édition à Vancouver et le cinéma à New York. Son œuvre circule librement entre la littérature et l’édition, le cinéma et le théâtre, les arts visuels et médiatiques et le design.


Daniel Canty a rencontré Marie Brassard à la faveur du Festival du nouveau cinéma, où il l’avait invité à titre de jury pour la section qu’il a cofondé, Temps zéro – cinémas en mutation. Elle l’invite en retour à participer à la création originale de Peepshow (2005) en tant que dramaturge. Depuis, il a collaboré à ce titre à La fureur de ce que je pense (2013), dont il participe également à l’adaptation, L'invisible (2008) et The glass eye (2007). Il a aussi réalisé l’identité et le site Internet d’Infrarouge avec Studio Feed.

Daniel Canty est entre autres l’auteur d’un récit, Les États-Unis du vent (2014), d’un roman, Wigrum (2011), d’un essai, Êtres artificiels (1997), et le « metteur en livre » de la trilogie La table des matières et de plusieurs autres ouvrages. Son parcours a été marqué par l’émergence des médias électroniques à la fin du siècle dernier, alors qu’il réalise l’adaptation web de la fiction d’Alan Lightman, Einstein’s Dreams (DNA, 1999). Il sera ensuite le commissaire de cinq éditions d’Interactive Screen, un sommet international sur les nouveaux médias au Centre de Banff, où il a aussi fondé Horizon Zero (2002), un espace web consacré aux arts numériques au Canada.

Au fil des ans, Daniel Canty a écrit et réalisé des films, des installations, des expositions, des interfaces et de nombreuses mises en livre. Dernièrement, à l’invitation d’Evelyne de la Chenelière, il assurait la mise en scène de Mur mur (e) au Festival TransAmériques (2015). Il est également l’auteur de l’atlas géopoétique Vvv, trois odyssées transfrontières, en collaboration avec Patrick Beaulieu, qui paraîtra en octobre. Enfin, son essai de poétique Mappemonde sera publié à l’hiver 2016.

Daniel Canty revient du Studio du Québec à Londres, dont il a été récipiendaire à la fin de l’année 2014. Il vit à Montréal, où il poursuit son travail tout en enseignant l’écriture à l’École nationale de théâtre du Canada et le design d’événements à l’Université du Québec.

David Cantin

Poète

Poète (Qc)

Né à Québec en 1969, il est l’auteur de L’Éloignement (1995, Prix littéraire Desjardins) et du Cercle de l’oubli (2001) aux Éditions du Noroît. Il a participé au collectif Saint-Denys Garneau, La clef de lumière (Éditions du Noroît) ainsi qu’au livre Poétique de notre lumineuse ignorance - Le Cœur noir de la parole (Trait d’union - Lettres vives) en collaboration avec le poète français Michel Camus. Il revient à la poésie après quelques années de silence libérateur. 

David Desjardins

Chroniqueur 

Chroniqueur (Qc)


David Desjardins n’a aucun souvenir de Hamilton, Ontario, où il est né en 1974:outre une année passée dans les entrailles de la métropole québécoise, il réside à Québec depuis aussi loin que porte sa mémoire. Journaliste spécialisé en musique, il entre à l’hebdo Voir en 2000 pour en devenir le rédacteur en chef deux ans plus tard, poste qu’il occupe jusqu’en 2012. Publié dans Le Devoir, L’actualité et aux Éditions Somme Toute, on peut aussi l’entendre régulièrement à la radio et le voir à la télé. Il a récemment lancé son entreprise de marketing de contenu (Agence La Flèche Inc) et travaille à l’écriture de son premier roman.


Tout au long des années passées à titre de rédacteur en chef de l'hebdomadaire Voir Québec, David Desjardins a partagé avec ses lecteurs une vision de notre société tantôt indignée, tantôt fière, mais toujours lucide et engagée. Oscillant entre poésie et franc-parler, le ton de Desjardins est sans pareil. «Même vendus à des millions d'exemplaires, [l]es disques [d'Ima], comme les duos de Marjo ou les 70’s de Cossette, ont autant de chance de contribuer à l'avancement du patrimoine musical que l'ère de la mélamine de figurer parmi les moments forts de l'histoire du meuble.» Dans son ouvrage Le Coeur est une valeur mobilière (2013, Éditions Somme toute) Nous retrouvons les plus marquantes de ses chroniques, présentées en trois temps : la culture, le social-politique et les chroniques du rien. L'auteur reviendra sur chacune d'entre elles, revisitant ainsi les contextes socio-historiques qui lui auront inspiré ces billets. David Desjardins nous propose une rétrospective unique de dix ans de prise de parole.

David Leblanc

Écrivain

Écrivain (Qc)


Né à Arthabaska en 1980, David Leblanc a publié Mon nom est Personne en 2010 (finaliste au Prix littéraire des collégiens 2011) et La descente du singe en 2007, tous deux au Quartanier. Il enseigne les littératures française et québécoise au cégep de Lévis-Lauzon et prépare un roman sur la vie dans les bois et un roman sur la pulsion de mort. 

Diane Régimbald

Poète

Poète (Qc)


Diane Régimbald vit et travaille à Montréal. Elle a publié trois recueils de poésie, La seconde venueen 1993, Pierres de passage en 2003 et Des cendres des corps en 2007 aux éditions du Noroît. Elle a fait une résidence d’écriture à Amsterdam, collaboré à diverses revues et participé à des événements et des lectures publiques au Québec et en Europe, notamment au Festival international de la poésie de Trois-Rivières, au Marché francophone de la poésie de Montréal, à l’événement Le Québec d’aujourd’hui à Amsterdam et à la 1ère Rencontre en poésie contemporaine Catalunya Québec: anada i tornada à Sabadell.

Edgard Gousse

Auteur

Chercheur et écrivain (Hai)

Né à Jacmel, Haïti. Professeur universitaire, chercheur, écrivain, Edgard Gousse a vécu une vingtaine d’années à Montréal et travaillé dans le domaine de l’éducation et de la recherche, pendant plusieurs années. Récipiendaire, en 1995, de la Médaille José María Heredia (section littérature), décernée par l’Union des Écrivains et Artistes de Cuba, Edgard Gousse a coordonné, à titre de vice-président, le Congrès mondial de la Poésie tenu à Cuba en 1999.

Il a été, de 1993 à 2000, vice-président du Festival international de Poésie tenu chaque année à Santiago de Cuba. Juré au Grand Prix du livre de Montréal (1994, 1995 et 1996), il a également été de 1992 à 1998, éditeur et directeur de Ruptures, revue littéraire en plusieurs langues (français, anglais, espagnol et portugais) diffusée dans pas moins de 30 pays des Amériques et du reste du monde.

Il a publié roman (Les Yeux de la Chair, 2004, 265 p.), essais et recueils de poésie, à Montréal, à La Havane et à Santiago de Cuba. Une partie de son œuvre a été traduite en espagnol et diffusée en Amérique latine et en Espagne.

Élise Turcotte

​Auteur

Poète, romancière et nouvelliste (Qc)


Élise Turcotte enseigne la littérature au Cégep du Vieux-Montréal depuis 1986. Elle a complété une maîtrise en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal en 1984 ainsi qu’un doctorat en création littéraire à l’Université de Sherbrooke en 1991. Elle publie de nombreux recueils de poésie, recueils de nouvelles et romans, dont plusieurs sont récompensés par la critique. Élise Turcotte compose aussi des oeuvres pour la jeunesse. Ses livres sont traduits en anglais, en catalan et en espagnol.

Elizabeth Vonarburg

Auteur

Auteure (Qc)


Née à la vie en 1947 (Paris, France), à la lecture en 1952 (bandes dessinées, mythes et contes de fées), à l'écriture en 1956 (poésie), et en 1962 (fiction), et à la science-fiction en 1964 (ouf!). Aime la lecture, la musique, le cinéma, les chats (elle en a huit), le ski (alpin), la bonne chère et les mauvais jeux de mots. A été auteure-compositrice-interprète pendant une dizaine d'années (1973-1982). A enseigné la littérature et la création littéraire dans diverses universités du Québec, en particulier celles de Chicoutimi (où elle vit depuis son immigration au Canada, en 1973) et de Rimouski. En dépit d'un Ph.D. en Création littéraire (Laval, 1987), elle est écrivaine à plein temps depuis 1990, a été la directrice littéraire de la revue Solaris de 1979 à 1990, a organisé des ateliers d'écriture SF & F pendant à peu près la même durée et a publié un ouvrage intitulé Comment écrire des histoires, guide de l'explorateur (La Lignée, 1986). Pourvue également d'une agrégation de Lettres (Dijon, France, 1972), elle commet encore parfois des articles et essais théoriques ou organise des congrès littéraires portant sur la science-fiction et consorts. Elle est également traductrice de nombreux romans de SF américains et anglais pour des éditeurs français et québécois, et chroniqueuse SF pour le réseau AM de Radio-Canada ("Demain la veille").

Éric Therer

Artiste

Artiste sonore (Be)


Sous le pseudonyme de (Grand) Ordinaire, Eric Therer emprunte à la fois à l’expérimentation sonore chère à Luc Ferrari et à l’héritage post-dadaïste de Stock, Hausen et Walkman, la démarche de la Compagnie générale des Eaux est de collecter des images et des sons dans notre environnement quotidien le plus immédiat qui ont valeur d’icônes incontournables. Les dancings le long des routes nationales, les bordels, les friteries, l’administration et les fichiers de dossiers… autant de références qui appartiennent au patrimoine culturel réel ou onirique de la Belgique. Cette a(r)titude est avant tout poétique même si elle s’appuie sur des moyens techniques comme la vidéo, l’enregistrement analogique et digital, la photographie…

Eric Therer a également enregistré sur des cassettes labels aux Etats-Unis dans les années 80 (avec Viscera (Cause & Effect), Schlaffengarten, Zan Hoffman). Il  a fondé Carnival of Absurdity (1987-1991) et a présenté plusieurs performances en solo (Swallowing Green) ou avec d’autres comme Grand Ordinaire (avec Jacques Donjean).

Erika Soucy

Poète et romancière

Poète et romancière (Qc)


Née à Portneuf-sur-mer, sur la Côte-Nord, Erika Soucy est la fondatrice de l'Off-Festival de poésie de Trois-Rivières. Elle a publié deux recueils de poèmes aux Éditions Trois-Pistoles. Les murailles est son premier roman.

Fabien Maheu

Musicien, compositeur et artiste sonore (Qc)



musicien, compositeur et artiste sonore (Québec)

Simon Elmaleh a étudié la littérature et la composition électroacoustique au Conservatoire de musique de Québec. Sa culture musicale d’envergure, son sens de l’esthétisme et son oreille exceptionnelle font de lui un collaborateur recherché, ce qui explique (entre autres) sa participation comme concepteur sonore à de nombreux événements interdisciplinaires (théâtre, vidéo, poésie) et ses différentes activités musicales (L’Orchestre d’Hommes-Orchestres, Franz Hoft, Elmaleh-Bouthillier). De 2005 à 2007, il fonde et co-signe l’émission radiophonique Cabaret Diaspora avec Jean-Baptiste Hervé.

Francis Catalano

Poète et traducteur

Poète et traducteur (Qc)

Francis Catalano est né à Montréal en 1961. Poète et traducteur, il a publié cinq recueils. Sa traduction de Didascalie per la lettura di un giornale/ Instructions pour la lecture d'un journal du poète Valerio Magrelli lui a valu en 2006 le prix John-Glassco. Qu'une lueur des lieux est son premier titre à l'Hexagone. En 2010 il a reçu pour ce recueil le Grand Prix Quebecor du 26e Festival international de la poésie de Trois-Rivières.

Gauthier Keyaerts

​Artiste

Artiste sonore (Be)


Détenteur d’un Master Communication, Gauthier Keyaerts garde de ses années universitaires un goût pour les sciences dédiées à l'humain: sémiologie, anthropologie, philosophie… Autant de disciplines à même de procurer une perception toute à l'écoute de soi, de l'autre, des autres, de la société en général. Des interrogations qui s'entremêlent à ses recherches sonores : compositions, installations, hörspiel, etc.

Au travers ces pistes de travail diverses et éclectiques, émerge le caractère obsessionnel pour les boucles sonores (sons environnementaux, samples, voix, design sonore,…), couleur de base pour la création de ses récits musicaux, de même qu’une recherche pour la mise en son de l’espace et des objets, sans oublier un pour les nouvelles formes narratives (notamment avec ses différentes installations (L'oeil Sampler, an-Art-Key...), et le dispositif interactif Fragments #43-44.

Il arpente avec un plaisir sans cesse renouvelé les scènes de Belgique (Botanique, Flagey, Bozar...), et d’ailleurs : Gaîté Lyrique, Nuits Sonores,... (France), Dig@ran, Sonar (Espagne) ou encore du Québec: Printemps des poètes... Il a publié plusieurs disques sur différentes labels : Sub Rosa, Quatermass, Spa.rk, Micronautics, Tsuku Boshi, Transonic...


Germaine Mornard

Poète

Poète et essayiste (Qc)


Née à Montréal en 1955, Germaine Mornard détient un baccalauréat et une maîtrise en création littéraire de l'Université du Québec à Montréal.

Elle enseigne la littérature au Collège Édouard-Montpetit. Elle a publié de nombreux textes de fiction et des poèmes dans diverses revues.

Guy Marchamps

Poète et animateur littéraire

Poète et animateur littéraire (Qc)


Né à Trois-Rivières (Québec) en 1958, Guy Marchamps est un poète, animateur littéraire et culturel depuis 1980, cofondateur de la revue Le Sabord (1983) et organisateur de plus d’une centaine de rencontres littéraires et spectacles de poésie.

Guy Marchamps a exercé plusieurs métiers tels que : travailleur d’usine, technicien de scène, bibliothécaire, professeur de littérature, libraireet chroniqueur culturel à la radio. Détenteur d’une maîtrise en littérature française, il a toujours parallèlement fait de la musique. Depuis 2000, il fait partie du groupe poétique et musical, le Band de poètes. Comme musicien, il a accompagné des lectures publiques de Jean-Paul Daoust, André Velter et Guy Goffette. En 1987, il a été l'organisateur d'une soirée de poésie dans le cadre de la Rencontre internationale Jack Kerouac avec la participation de quelques poètes de la Beat Generation dont Allen Ginsberg et Lawrence Ferlinghetti.


Il a été membre puis président du conseil d’administration de la Société de développement des périodiques culturels québécois, président de la Société des Écrivains de la Mauricie et a fait aussi partie du conseil d’administration de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois. Il a participé ou animé à Montréal à de nombreuses activités littéraires : l’émission de radio Les Décrocheurs d’étoiles de la Société Radio-Canada, le Festival international de littérature, le Festival Voix d’Amérique, le Marché francophone de la poésie, l’Off Festival de Jazz. À Trois-Rivières, il participe depuis plus de vingt ans au Festival international de la poésie. À l’étranger, il a donné des lectures à Paris, Avignon, Grenoble, Bruxelles, Namur, Guadalajara et Holguin. Il a collaboré à de nombreuses revues dont Estuaire (Québec), Osiris (États-Unis), La Sape (France), Sources (Belgique) et BlancoMovil (Mexique).


Quelques-uns de ses poèmes sont chantés par Fabiola Toupin, François Désaulniers et le groupe Jelly Fiche. Plusieurs poèmes du Bestiaire ont été mis en musique par la compositrice Diane Labrosse.

Guy Perreault

Traducteur, musicien et poète

Traducteur, musicien et poète (Qc)


Guy Perreault est traducteur, musicien et poète. Il a produit deux albums de musique engagée et humoristique, soit Terra Nostra, en 1996, et Shalom, en 2004.

Il a également publié en 2007 le recueil de «contes et stations» Tu prendras parti et je prendrai… par là, aux Éditions Hautes-Terres.

Depuis près de 30 ans, Perreault se produit sur scène au Québec, en Ontario et en Europe; ses spectacles de chanson et humour reçoivent partout un accueil chaleureux et des critiques enthousiastes. 

Vous le trouverez notamment à la Librairie du Soleil, à la librairie Réflexion et chez Chapters.

Hans-Jürgen Greif

Écrivain

Écrivain (Deu)


Né le 27 novembre 1941 à Völklingen, Sarre, Allemagne, il est écrivain ainsi que professeur de littératures française et allemande et de phonétique allemande.

Après des études en langues et littératures romanes, en littérature allemande, en littérature comparée, en philosophie et en pédagogie, il obtient un doctorat en littérature italienne. Il devient professeur à l'université Laval de Québec en 1969, où il enseigne pendant 35 ans les littératures allemande et française (surtout le xixe siècle). En novembre 2007, il est nommé professeur émérite de l'université Laval. C'est en mars 2011 que cette même université l'honore lors du premier gala Hommage aux créateurs.

Parallèlement à son enseignement universitaire, il travaille depuis 1970 avec les chanteurs du Conservatoire de musique du Québec. En 2006, il crée la Fondation Hans-Jürgen-Greif, qui octroie chaque année une importante bourse d'excellence au meilleur finissant du conservatoire.

Il est l'auteur d'une centaine d'articles académiques; ses nombreuses critiques littéraires sont publiées dans plusieurs revues. De plus, il a publié, autant en allemand qu'en français, des essais, des recueils de nouvelles, des romans. Plusieurs de ses livres et textes ont été traduits en français, anglais, espagnol, tamoul, allemand et polonais.

Hélène Dorion

Poète

Poète (Qc)


Hélène Dorion est née à Québec le 21 avril 1958. Elle y a fait ses études primaires et secondaires, au Collège Notre-Dame-de-Bellevue, puis ses études collégiales au cégep de Sainte-Foy, avant d’entrer à l’Université Laval où elle obtient, en 1980, un baccalauréat en philosophie, et en 1982 une maîtrise en lettres. Membre de la rédaction de la revue philosophique de la faculté, Considérations, elle y publie des textes de réflexion portant entre autres sur les présocratiques, Nietzsche et Camus. Un passage s’opère alors de la philosophie à la littérature, et en même temps qu’elle entreprend des études en lettres qui mèneront, en 1985, à l’obtention d’une maîtrise, elle publie en 1981 ses premiers poèmes, dans la revue Estuaire. L’année suivante, elle se joint au comité de rédaction de cette revue où elle rencontre Suzanne Paradis et Michel Beaulieu qui l’inciteront à présenter son premier manuscrit, L’intervalle prolongé suivi de La chute requise, aux Éditions du Noroît qui le publieront en 1983.

Hélène Matte

Poète

Poète (Qc)


Hélène Matte vit et travaille à Québec. Poète de la vocalité, sa pratique se manifeste particulièrement sous forme de prestations scéniques et d’enregistrements. En plus de multiplier les présences lors de récitals, elle crée ses propres stand up poétiques. En 2003 elle réalise le CD de poésie électro-acoustique Chansons dégoulinantes et poèmes acculés au pied du mur ainsi que le spectacle multidisciplinaire éponyme qu’elle présente à Montréal, Québec, Vancouver et Lévis. En 2005, le projet sonore Lever du jour sur Kinshasa se développe sous forme audiovisuelle jusqu’à devenir un livre-DVD (Planète Rebelle, 2008). Finaliste au championnat provincial de slam en 2007, elle réalise la même année le spectacle VOYAGE VOYAGE (prix VIDERE-évènement). Aussi, elle participe à de nombreux évènements d’envergure internationale. En 2009, elle est du Festival International de poésie de Namur et présente la performance Les sens de la vie au Musée national des Beaux-arts du Québec et à la Galerie Jean-François Meyer de Marseille. En 2010 elle est, entre autres, active au sein du Printemps des poètes de Québec, à l’Expoésie de Périgueux (France) et à l’évènement Québec en toutes lettres où elle présente une installation poétique multimédia. En 2011, elle est des festivals Voix d’Amérique et Métropolis Bleu et participe à une tournée littéraire en Colombie. Doctorante en Littérature, art de la scène et de l’écran à l’Université Laval, elle réalise le spectacle expérimental VI_DE_DI_EU (Mois de la poésie 2012). Après un passage au FADO de Toronto en 2012, elle participe au festival PAL de Stockholm et performe au Musée des Beaux-arts de Santiago en 2014 . En plus de mener sa carrière artistique en littérature, dessin et de la performance, Hélène Matte s’implique activement au sein de milieux artistiques et communautaires. Artiviste à l’Îlot Fleurie entre 2000 et 2003, elle a occupé différentes fonctions en tant que gestionnaire et coordonnatrice au sein de nombreux organismes (Recto-Verso, Centre VU, Printemps des poètes de Québec, etc). Auteure de nombreux articles, elle s’emploie à promouvoir une réflexion autour des pratiques artistiques, notamment par une collaboration à la revue Inter art Actuel depuis 1998. Engagée comme médiatrice culturelle, elle offre des conférences sur les poésies à un public de tous âges et travaille en tant qu’artiste accompagnatrice à l’Atelier de la Mezzanine depuis 2012.

Henri Chopin

Auteur

Auteur (Fr)


Henri Chopin est né en 1922 à Paris et travaille très jeune. En 1942, réquisitionné pour le STO, il se cache, mais est arrêté en juin 1943. Il est envoyé à Königsberg en Prusse orientale, puis transféré en juillet en Tchécoslovaquie au camp d’Olomouc, où il y avait des Tchèques, des Slovaques, des Serbes, des Croates, des Autrichiens. Il refuse d’y travailler et se lie d’amitié avec Jiri Latal. Octobre, retour en Prusse, où il disait, pour ne pas travailler : « Ich bin ein dichter ! », « Je suis un poète ! ». Il se retrouve en camp de travail, puis en prison. En 1944, suite à un bombardement allié qui crée une brèche dans l’enceinte, il s’enfuit en plein hiver vers l’Est, en allant à la rencontre des armées soviétiques. Après avoir failli être fusillé comme espion, il est intégré quelques temps à l’armée russe comme cuisinier, et c’est là qu’auprès d’officiers russes, il entend parler des langages onomatopéiques du Caucase. Puis, pour rejoindre la Lithuanie, toujours en plein hiver, il connaît ces fameuses « Marches de la mort », nom qu’on a donné à ces colonnes de réfugiés entre la Prusse Orientale et la frontière lithuanienne. En juin 1945, à Mourmansk, il assiste au dégel, et de là, il est rapatrié sur la France. De retour à Paris, il apprend la disparition de ses deux frères, morts en 1944 dans la résistance. En 1947, à la Maison de la Pensée Française, il a l’occasion de fréquenter Valentine Hugo. En 1948, il se rengage dans l’armée, d’abord à Innsbruck, puis en Indochine. En 1952, libéré, il se marie avec Jean Ratcliffe, une écossaise, qui lui fait connaître Eliot et James Joyce. L’année suivante, il rencontre Altagor, le créateur de la métapoésie, et il est alors éducateur de l’enfance inadaptée à Saint-Martin de Ré. C’est en 1955 qu’il achète son premier magnétophone, avec lequel il fait ses premiers essais vocaux. En 1957, il publie des poèmes aux éditions Caractères, dirigées par Maurice Lemaître, mais refuse de participer au groupe lettriste. En 1959, il prend en charge la revue Cinquième Saison pour 16 numéros, où il confronte les poètes expérimentateurs historiques, encore vivants, comme Pierre Albert-Birot, Jean Arp, Arthur Pétronio, Michel Seuphor et les poètes expérimentateurs contemporains comme Paul de Vree, Bernard Heidsieck, avec les poètes plus traditionnels comme Alain Bosquet, Jean Rousselot, Guillevic, Jean Follain. De 1961 à 1963, il réalise des émissions radiophoniques avec Maguy Lovano, productrice sur Paris-Inter (aujourd’hui France-Inter). En 1959, il lance la « poésie objective », qui se concrétisera par des expositions, et la « poésie ouverte », dont il parle dans la revue Cinquième Saison n°8, expression qui sera reprise par Jean-Clarence Lambert. À la galerie Mesure à Paris en 1960, il confronte l’Ursonate de Schwitters, le scherzo sur le disque 78 t. prêté par Domela et Espaces et gestes, parmi les premiers poèmes sur bande magnétique, avec comme public Jacques Costine, Claire Goll, Pierre Albert-Birot, Iliazd, Luc Peire. En 1963, il réalise son premier film expérimental en 16 mm., Pêche de nuit, avec Luc Peire et Tjerk Wicky, présenté au festival de poésie de Knokke-le-Zout. En 1964 a lieu le lancement du premier numéro de la revue-disque OU-Cinquième Saison, avec sur le disque des textes de Brion Gysin, de Bernard Heidsieck et de lui-même. Il continue ses émissions de radio en 1965 à Prague, Brno, Lausanne, et il organise rue de l’Échaudé à la galerie Riquelme, des soirées autour de chaque numéro de la revue OU. Il réalise aussi un deuxième film en 16 mm. « audio-poétique », L’énergie du sommeil, avec Serge Béguier et Gianni Bertini, montré à la Biennale de Paris en 1965. En 1967, il participe au Festival de Fort Boyard, festival qui n’existait que par son invitation et son affiche, et au festival de Fiumalbo, Parole sui muri, avec Adriano Spatola et Claudio Parmiggiani, festival qu’il sonorise avec Arrigo Lora-Totino. En avril 1968 aura lieu le premier festival de poésie sonore (Text-Sound Compositions) organisé par Fylkingen et la radio suédoise, auquel il ne participe pas, étant à Prague. En juin, il quitte la France pour l’Angleterre et s’installe en septembre à Ingatestone, maison victorienne avec 26 pièces et 3 jardins, où seront organisées des rencontres. En 1969, il participe au second festival Fylkingen de Stockholm. En 1970, il lance la Collection OU de livres en bilingue, avec, notamment, La révolution électronique de William Burroughs (1971), mais aussi Raoul Hausmann, Bernard Heidsieck, lui-même, Ladislav Novak, Paul Neuhuys. Il participe à des tournées de poésie sonore avec Bob Cobbing ou seul à Birmingham, York, Londres, Wimbledon. En 1971 a lieu sa première télévision à Genève, avec un film de 50’ sur la poésie sonore. En 1972, il réalise son premier Hörspiel à la Westdeutscher Rundfunk à Cologne avec Klaus Schöning, et une émission de radio avec Georges Charbonnier sur France-Culture. En 1973, il prépare le dernier numéro de la revue OU, qui paraîtra en 1974, et il commence à travailler sur son livre Poésie Sonore Internationale et qui sortira en 1979. Il participe entre-temps en 1976 au Colloque de Tanger à Genève, organisé par Gérard-Georges Lemaire, avec William Burroughs et Brion Gysin. En 1981, il compose son Dernier livre des riches heures de Chopin, 365 dactylopoèmes réalisés du 1er janvier au 31 décembre 1981. En 1985, Jean, sa femme, meurt. Il fait une tournée aux Etats-Unis, prévue avant sa mort. Il participe, en tant que compositeur, au 1er Acustica International avec Dieter Schnebel, John Cage, Maurizio Kagel, Pierre Henry, Bill Fontana, Tom Johnson, Gerhard Rühm. En 1986, il s’installe à Paris. Il réalise un hörspiel avec Schöning à la WDR de Cologne avec les 9 saintes phonies et publie son Petit livre des riches heures signistes et sonores d’h. chopin, livre-disque avec 2 audio-poèmes de 1983/1984 à l’occasion d’une exposition autour de la revue OU à Paris. En 1992 paraissent Les riches heures de l’alphabet latin de Paul Zumthor et Henri Chopin aux éditions Traversière. Il est depuis retourné vivre en Angleterre auprès de son fils et de sa fille où il continue ses activités de publications et de performances, dont une Revue Parlée au Centre Pompidou pour ses 80 ans à l’occasion de la réédition des disques de la revue OU sur CD par Alga Marghen.


Isabelle Miron

Poète

Poète (Qc)


Isabelle Miron (Neuilly-sur-Seine, 12 juin 1967) est une poète québécoise.

Née, de parents québécois, à l'Hôpital Américain de Paris (Neuilly-sur-Seine), Isabelle Miron a fait des études universitaires en création littéraire et en littérature française et québécoise à l'Université de Montréal et à l'Université du Québec à Montréal.

Elle a enseigné pendant quelques années au Cégep de Saint-Laurent avant d'entreprendre des études de doctorat; elle a rédigé une thèse de doctorat sur la poésie québécoise. Dans le cadre de son doctorat, elle a poursuivi ses études a l'École normale supérieure ainsi qu'a l'Université de la Colombie-Britannique.

Depuis juin 2007 elle est professeure à l'Université du Québec à Montréal au Département d'études littéraires.

Jean-Éric Riopel

Poète

Poète (Qc)

 

Né à Pointe-Claire, le 10 octobre 1971, Jean-Éric Riopel publie des recueils, des textes en revues, collabore à des projets d’intégrations poétiques et participe à des lectures publiques et à des événements littéraires depuis 1998. Il reçoit le prix Émile-Nelligan pour Papillons réfractaires (1999) en 2000. Après un baccalauréat en études littéraires à l’université du Québec à Montréal, il travaille dans le domaine des archives, puis devient éditeur et codirecteur littéraire de la revue de poésie Estuaire. Jean-Éric Riopel est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois. 

Jean-François Dugas

Vidéaste

Vidéaste (Qc)


Réalisateur et praticien de la vidéo d’art, Jean-François Dugas travaille autant du côté du vidéoclip, du spectacle et de la captation télé qu’auprès du milieu des arts visuels. Au fil des sept dernières années, il a collaboré avec des auteurs-compositeurs majeurs de la chanson québécoise (Jérôme Minière, Robert Charlebois, Dumas, Michel Faubert, etc.), oeuvrant en parallèle avec le milieu de la performance et ses artistes (Le Lieu, Folie Culture). De par sa nature diversifiée, son travail est diffusé régulièrement sur le petit écran, sur le web et inséré dans des publications d’artistes (collection Le Lieu, Les fermières obsédées). En août 2011, il créait avec Martin Bureau et Érick d’Orion La Kyrielle des chiens, une projection vidéo architecturale en direct sur la façade de l’église Saint-Roch à Québec.

Jean-Jacques Pelletier

Auteur

Auteur (Qc)


Détenteur d’une maîtrise en philosophie de l’Université Laval Jean-Jacques Pelletier a enseigné la philosophie de 1970 à 2004 au cégep Lévis-Lauzon. Il a également participé à plusieurs reprises aux négociations du secteur public. Attentif à l’univers des médias, des arts et de l’informatique, les romans de Jean-Jacques Pelletier s’intéressent aussi de façon particulière à l’embrigadement idéologique, à la manipulation des individus et des foules ainsi qu’aux différentes formes d’exploitation. Ils mettent en scène des intrigues internationales qui dépeignent différents discours de pouvoir ainsi que leurs effets dans la société.

Cette orientation est particulièrement visible dans le cycle des «Gestionnaires de l’apocalypse». Par la suite, et particulièrement avec Machine God, ses romans prennent une orientation davantage polar sans renoncer aux préoccupations globales (géopolitique, terrorisme, environnement…) qui ont marqué le cycle des Gestionnaires. Les thèmes évoqués dans les romans ont été abordés de façon plus explicite dans une série d’essais consacrés à la montée aux extrêmes dans les sociétés occidentales contemporaines : Les Taupes frénétiques, La Fabrique de l’extrême et La Prison de l’urgence. La passion de l’auteur pour le thriller et la géopolitique ne l’a pas empêché d’explorer l’univers du fantastique – à preuve la Bouche barbelée, nouvelle qui remportait en 1993 le concours de nouvelles de Radio-Canada. Cette recherche s’est poursuivie avec la publication de deux recueils de nouvelles : L’homme à qui il poussait des bouches et L’Assassiné de l’intérieur. Des études sur Simenon, sur Conan Doyle et sur le polar, publiées dans la revue «Alibis», ont accompagné une réflexion sur son propre travail d’écrivain. Cette réflexion a donné naissance à un essai intitulé Questions d’écriture — Réponses à des lecteurs. Outre ses activités littéraires, l’auteur travaille depuis plus de trente ans dans différents comités de retraite et de placement, dont celui du RREGOP, ce qui l’a amené à publier, avec des collaborateurs spécialistes de ce domaine : La gestion financière des caisses de retraite.

Jean-Jacques Pelletier collabore également à la revue «Alibis», dont il est un des fondateurs. Il y a notamment tenu une chronique épisodique intitulée La réalité, c’est pire. Il y a aussi publié des articles, des nouvelles ainsi qu’une novella ayant pour thème le phénomène de la radio poubelle : Radio-Vérité — La radio du vrai monde. Il réside à Lévis et travaille présentement à divers projets d’écriture.

Jean-Sébastien Larouche

Poète

Poète (Qc)


Le poète québécois Jean-Sébastien Larouche (1973) est cofondateur des Éditions de l’Écrou. Il remporte le Grand Slam National de Poésie et représente le Québec à la Coupe du Monde de Slam-Poésie en France. Sa langue poétique souvent agressive fonctionne tel un objet de confrontation. Donnant de nombreuses lectures-performances, Larouche s’empare de la scène avec fougue où il s’accompagne parfois des musiciens Nomad Nabo, Éric Goulet, Loco Locass, ou La Part maudite. Sa poésie se penche sur des thèmes modernes, tels que la guerre, les médias sociaux, l’amour aussi. À l’écoute du moment, ses poèmes traduisent l’oralité dans le langage écrit.

Jean-Yves Fréchette

Artiste

Auteur et enseignant (Qc)


Conférencier pour les éditions 2015 et 2016, né au Nouveau-Brunswick, Jean-Yves Fréchette vit à Québec où il a enseigné la poésie et la communication pendant 35 ans. Concepteur de logiciels éducatifs, il a été intimement associé aux projets LogiTexte, Scriptor et Twittexte. Membre du collectif Inter/Le Lieu, il a participé à de grandes manœuvres artistiques dont Territoires nomades. À la Centrale textuelle de Saint-Ubalde, qu’il a fondée, il a notamment réalisé Physitexte (performance d’édition), Agrotexte (Land Art textuel), Le lieu-dit le lieu (manœuvre textuelle d’écriture technique) et Le party textuel (manœuvre-réseau d’écriture collective). Il dirige présentement l’Institut de twittérature comparée de Québec-Bordeaux et vient de faire paraître aux éditions de L’instant même Ne sois pas effrayé par le pollen dans l’oeil des filles. Avec ses collaborateurs de l’ITC, il a récemment codirigé le deuxième Festival international de twittérature de Bordeaux. Jean-Yves Fréchette est membre des conseils d’administration de Rhizome et de l’Institut de gouvernance numérique.

Jonathan Bélanger

Artiste

Guitariste (Qc)

Jonathan Bélanger, gravite dans un univers qui allie les sonorités puissantes du rock et les ambiances musicales du monde cinématographique. Multi-instrumentiste (banjo, mandoline), son parcours musical l’amène à travailler dans la composition de musique de film, de poésie et de danse contemporaine. Depuis 1996, il participe à différents projets avec Les Hommes Rouges, Code Universel, Isabelle et les Rats, Planète Rebelle, Rhizome, Greenhouseband, Echoes of Avalon, et Los Entonces.

Jonathan Lamy

Artiste

Poète, performeur, critique et chercheur (Qc)


Jonathan Lamy est poète, performeur, critique et chercheur. Il a publié deux recueils au Noroît : Le vertige dans la bouche (2005) et Je t’en prie (2011). Un troisième, intitulé La vie sauve, paraîtra chez le même éditeur en 2016. Il a collaboré à de nombreuses revues littéraires, culturelles, savantes et marginales, publiant des poèmes, des comptes-rendus, ainsi que des articles sur la poésie québécoise, la poésie amérindienne et l’art de performance. Il a lu et performé un peu partout au Québec, de même qu’en France, en Chine, en Haïti et en Écosse.

Sa pratique en performance conjugue la poésie sonore, la poésie-action, l’installation poétique participative et l’intervention dans l’espace public.

José Acquelin

Poète

Poète (Qc)


Né à Montréal, le 4 avril 1956, José Acquelin fait ses études à l'Université de Montréal et à l'Université Le Mirail de Toulouse en lettres modernes. De parents français, il a passé une partie de son enfance dans le midi de la France. De cette époque vécue à la campagne, il a acquis un amour émerveillé de la nature, une passion contemplative qui encore aujourd'hui transparaît très limpidement dans la plupart de ses poèmes. Ses plus intenses influences lui viennent de poètes tels Lao-Tseu (Chine), Omar Khayyâm (Perse), Djalâl-od-Dîn Rûmi (Perse), Fernando Pessoa (Portugal), Georges Shehadé (Liban), Roberto Juarroz (Argentine), Malcom de Chazal (Île Maurice) et Patrice Desbiens (Ontario). 

L'écriture étant la principale ligne de vie de José Acquelin, il s'implique dans la diffusion de la poésie par le biais de rencontres, de lectures publiques et de sa participation à l'Union des écrivaines et écrivains québécois, au sein de laquelle il a siégé 2 ans au conseil d'administration. Il est régulièrement invité à de nombreux événements littéraires et musicaux au Québec, au Nouveau-Brunswick, en France, à Cuba et au Mexique. Il est également membre de nombreux jurys littéraires pour, entre autres, le Prix de l'Académie, le Prix Alfred-Desrochers, le Conseil des Arts du Canada et le Programme de parrainage de l'Uneq. Il a été lauréat du Grand Prix des Métiers d'Art du Québec 2000 pour Jaune Rouge Bleu. En 2000, il était l'écrivain invité en résidence par la Casa del Escritor du Mexique. Son credo, son adage personnel, son axiome de vie pourrait se lire comme suit : « Il y a un ordre : notre nuit le sait, la lumière le défait ».

José Acquelin est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Louis Jolicoeur

​Auteur

Auteur, traducteur et professeur (Qc)


Né en 1957, à Québec, il a fait des études d'anthropologie, de linguistique et de traduction, études entrecoupées de séjours en Espagne, en Inde et en Argentine, puis complétées par un séjour post-doctoral à l'Université de Paris en 1993-1994.

Il a publié, aux Éditions de L'instant même, trois recueils de nouvelles : Saisir l'absence (1994) — finaliste au prix du Gouverneur général en 1995, Les virages d'Émir (1990), et L'araignée du silence (1987), un essai : La sirène et le pendule - attirance et esthétique en traduction littéraire (1995), et deux traductions : Nouvelles d'Irlande (1996), et Nouvelles mexicaines d'aujourd'hui (1993).

Il a également traduit trois romans de l'écrivain uruguayen Juan Carlos Onetti : Les adieux (Christian Bourgois Éd., 1985 - rééd. en 10/18 en 1994), Le puits (Christian Bourgois Éd., 1985 - rééd. en 10/18 en 1994), Une nuit de chien (Christian Bourgois Éd., 1987 - rééd. en 10/18 en 1990), le premier roman de Miguel de Unamuno, Paix dans la guerre (Éd. du Beffroi, 1988), le roman Abyssinie, de l'Argentine Vlady Kociancich (VLB Éd., 1991), et le recueil Rencontres / Encuentros, Escritores y artistas de Argentina y Quebec - Écrivains et artistes d'Argentine et du Québec (Éd. Sans nom, 1989).

Certains de ses textes ont également été publiés dans des revues du Québec (XYZ, Vice-versa, Stop, Possibles, Moebius), de France (Le serpent à plumes, Revue des deux Mondes, Le Moulin à gaufres) et du Mexique (Plural, Los Universitarios), ainsi que dans des collectifs en Argentine, au Mexique, en Belgique et au Canada.

Outre son travail d'écrivain et de traducteur, Louis Jolicoeur est professeur de traduction à l'Université Laval de Québec et interprète de conférence.

Luc Lecompte

Écrivain

Écrivain (Qc)


Né à Valleyfield en 1951, Luc Lecompte est l’auteur de romans et de recueils de poésie. Certains de ses poèmes figurent également dans des anthologies, des ouvrages collectifs, des revues. Les recueils Inventaire, Chronique du temps animal et Le dernier doute des bêtes lui ont respectivement mérité d'être retenu finaliste au prix Alain-Grandbois 1997 de l'Académie des lettres du Québec, au Grand Prix du Festival International de Poésie de Trois-Rivières 1998 et au Prix de poésie des Terrasses Saint-Sulpice 2002. Il a aussi collaboré à des manifestations culturelles : festivals de poésie, lectures publiques, émissions radiophoniques, événements artistiques, spectacles multimédia de littérature dont Formes 5 : La puissance des lieux, présenté à Québec et à Montréal. Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois. 

Lyne Richard

Poète

Poète et nouveliste (Qc)


Née au Québec, le 10 juillet 1953, Lyne Richard a suivi des cours de création littéraire à l'Université Laval (1988-1992), où elle a été membre du comité de lecture (1992-1995) et rédactrice en chef (1993-1995) de la revue littéraire L'Écrit primal. Elle a aussi été membre du jury du Concours d'écriture poétique de l'Université Laval, en 1995 et en 1998. Elle a écrit un scénario de téléfilm, The Invitation, pour la télévision ontarienne, en 1993.

Depuis 1994, elle a effectué de nombreuses lectures de ses œuvres au Québec, notamment lors de la Nuit de la poésie, à Québec, en 1995, puis au Festival international de la poésie, à Trois-Rivières, en 1999. Son premier recueil, Les Soifs multipliées, a fait l'objet d'une exposition à Tunis, dans le cadre de la semaine culturelle organisée par l'Ambassade du Canada à Tunis, en 1995. Elle a fait paraître des textes dans une trentaine d'ouvrages collectifs et donne des ateliers d'écriture poétique au secondaire. Depuis 2004, elle offre les service d’accompagnement en démarche d’écriture poétique. En mai 2001, le Centre d'études poétiques (CEP) du Cégep de Ste-Foy organisait une soirée en hommage à son œuvre. Plusieurs fois boursière du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, elle fut elle-même membre d’un jury, en 2002.

Lyne Richard a remporté le premier prix (écriture poétique) de l'Université Laval et le premier prix en poésie du concours organisé par la Société littéraire de Charlesbourg lors de son dixième anniversaire, en 1993. Elle a obtenu une première mention au Prix Alphonse-Piché la même année pour une suite poétique intitulée La Nuit sur la neige et, en 1995, la première mention au concours « Le Québec » organisé par CKVL, pour le texte Des fleurs tatouées dans le bleu des yeux. Toujours en 1993, elle fut finaliste au prix littéraire Desjardins, pour Les Soifs multipliées. En 1999, la ville de Charlesbourg lui décernait un certificat de mérite culturel. En 2007, sa suite poétique, Terre tu ne m’auras pas, est finaliste pour le Prix littéraire Radio-Canada.

Maggie Roussel Blot

Écrivaine

Écrivaine (Qc)


Née en 1975, Maggie Roussel a fait des études de second cycle en littérature à l’Université de Montréal ainsi qu’en traduction à l'Université Concordia. Son dernier ouvrage, Les occidentales (Le Quartanier, 2010), a été finaliste au Prix Émile-Nelligan et récompensé par l’Académie de la vie littéraire au tournant de XXIe siècle. Sous le pseudonyme Maggie Blot, elle a notamment publié un livre de poèmes, Clémentine et Mars, et un récit fictionnel, Plagiste. Dormir ou esquisser (Triptyque, 2002 et 2007). Maggie Roussel enseigne actuellement la littérature au Cégep Édouard-Montpetit.


Marc Doucet

Artiste

Artiste sonore (Qc)


Depuis 10 ans, Marc Doucet conçoit des univers sonores pour la scène, le théâtre, la danse et les musées. Sa démarche artistique consiste entre autre à utiliser des objets de tous les jours et des phonographies en lieu et place d'instruments de musique, afins de concevoir des ambiances sonores et musicales caractéristiques. Depuis quelques années, il conçoit aussi des sytèmes intégrés (audio, vidéo, éclairages) dans les mêmes milieux. Son parcour l'a ammené à collaborer avec des organismes aussi divers que Les productions Rhizome qu'il a co-fondé en 1999, LCQ productions, Le Musée de la Civilisation, Le musée de l'amérique Française, Robert Lepage et Ex-Machina, ExpoCité, Premier Acte, Cinémanima, APTN, La Manif d'Art, le Lantiss, La Rotonde et plusieurs autres.

Marjolaine Beauchamp

Poète et slammeuse

Poète et slammeuse (Qc)

Marjolaine Beauchamp commence son parcours au sein de la ligue de Slam de l’Outaouais. Elle représente le Québec à la Coupe du monde de slam poésie à Paris et remporte la deuxième place.
Elle publie le recueil de poésie Aux Plexus avec les Éditions de l’Écrou et sa pièce Taram est mise en scène par Pierre Antoine Lafon-Simard et produite par le Théâtre du Trillium.
Marjolaine fait aussi la première partie du spectacle L’existoire, de Richard Desjardins, et en 2014 elle signe avec Anne-Marie White et le Théâtre du Trillium une collaboration de cinq ans comme quatre autres auteurs émergents. 

Martin Pouliot

Poète

Poète (Qc)

Né au Québec en 1968, fondateur des Éditions Docteur Sax, Martin Pouliot a publié, depuis 1995, six recueils de poésie narrative, empreinte de douleur, de naïveté, de compassion et de révolte. Son recueil Poèmes de famille a été finaliste pour le Prix Émile-Nelligan en 1997. En 2001, il représente le Québec en poésie dans le cadre des Jeux de la Francophonie présentés à Ottawa-Hull. En 2003, sa pièce Le bruit des camions dans la nuit a été présentée au Théâtre d’Aujourd’hui dans une mise en scène de Michel Bérubé. 

Martin Pouliot participe à plusieurs spectacles littéraires et collabore à des projets avec des musiciens (poèmes, chansons) et des conteurs (contes urbains). En 2004, il est en résidence d’auteur au Théâtre de la Bordée à Québec et lecteur de poésie à CKRL, une radio communautaire de Québec. 

Il est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Martin Tétrault

Artiste

Platiniste, improvisateur, concepteur sonore, artiste visuel (Qc)


Martin Tétreault est né en 1957. Platiniste, improvisateur, concepteur sonore, artiste visuel, il est reconnu ici et internationalement pour son travail de recherche et d’improvisation avec des tourne-disques de tout genre ou de sa fabrication. Il réalise, avec cet attirail hétéroclite, des performances sonores, seul ou en collaboration avec d’autres artistes de la musique, de la danse (Hélène Blackburn, Sylvain Émard) ou de l’installation (Manon Labrecque). Il participe à de nombreux festivals et manifestations de musique, de performance, d’art sonore et d’arts médiatiques, en trimbalant son équipement en Amérique, en Europe, en Océanie et en Asie. À Montréal ou lors de ses nombreux déplacements, il en profite pour endisquer avec René Lussier, Diane Labrosse, Otomo Yoshihide, Erik M, Xavier Charles, Haco, Kevin Drumm et plusieurs autres. Après une décennie de travail autour de la citation et du détournement de sens du disque vinyle, il se met, en 1995, à la tâche d’extirper de ses nombreux tourne-disques une multitude de sons jusqu’ici demeurés muets : bruits parasitaires de tout ordre, mauvais contacts électriques, ronflements de moteur, etc. Aujourd’hui, il lui arrive de mêler ces nouvelles découvertes analogiques à son vocabulaire d’un passé pas si lointain... En 2005, à la suite d’une commande d’œuvre de la chorégraphe Lynda Gaudreau, il crée le quatuor de tourne-disques composé de Nancy Tobin, Alexander Macsween, David Lafrance et Magali Babin, pour lequel il compose et assure la direction. De ce quatuor, le disque Points, lignes avec haut-parleurs est publié chez Oral en 2011. Il est, avec Nancy Tobin, membre du duo de diffusion stéréo TÉTO et du trio électroacoustique XYZ aux côtés de Pierre-Yves Martel et Philippe Lauzier. En art visuel, ses plus récentes productions sont les installations multimédias Phonographes vinylisés pour la Manif d’art 6 à Québec et Prises de son : couleurs et animées présentée à la galerie Art Action à St-Jean-sur-Richelieu.


Martin Thibault

​Auteur

Auteur et animateur d'atelier d'écriture (Qc)


Né à Pohénégamook, le 12 juin 1957, Martin Thibault habite Montréal où il a publié des poèmes et des nouvelles dans des revues québécoises et françaises, sept recueils de poésie, deux romans, un recueil de nouvelles et un essai sur la poésie en compagnie du philosophe Pierre Bertrand.  Il est aussi l'auteur d'un récit et de quatre pièces de théâtre, dont Il poussera des ailes aux perchaudes, qui a été montée en 1997, puis lue à la radio de Radio-Canada en 2000, et L'homme qui voulait rêver, qui a été lue à la 14e Semaine de la dramaturgie du CEAD, au Théâtre d'Aujourd¹hui ; ces pièces ont été déposées au Centre des auteurs dramatiques (CEAD), de même qu'à l'École nationale de théâtre, où on peut les consulter. Des lectures de ses poèmes et de ses nouvelles ont été données à la radio de Radio-Canada. Ses deux premiers recueils, Haut-Fond et Dans l'eau de l'autre, ont été finalistes au Prix des Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire.  Son troisième, Les yeux sur moi, a remporté le Prix Jovette-Bernier 1999 et a été réédité en 2009.Des lectures de ses poèmes et de ses nouvelles ont été données à la radio de Radio-Canada.

Il a souvent lu de ses poèmes à différents endroits, entre autres au Festival international de poésie de Trois-Rivières, dans plusieurs cafés et bars de Montréal et à la BaNQ (activité : « Poésie et Jazz »), en 2014, avec le poète Claude Beausoleil.

Il a été écrivain en résidence, à Montréal, dans les bibliothèques de l’arrondissement Villeray-St-Michel-Parc-Extension, de septembre 2009 à février 2010.

En 2014-2015, il a été le Poète de la Cité dans le cadre du programme de résidence du Conseil des arts de Montréal.

Il a été poète et lecteur pour le projet Les saisons de Montréal de l’orchestre I Musici. Ainsi, il a écrit quatre poèmes décrivant les saisons de Montréal de nos jours ; ces textes s’intégrant à la musique des Quatre saisons de Vivaldi qu'il a ensuit lu lors de spectacles à l’église Saint John The Evangelist à Montréal et à l’église Saint-Joachim à Pointe-Claire, en 2015.

Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Mathieu Arsenault

Écrivain

Mathieu Arsenault est l’auteur de plusieurs livres : La vie littéraire (Le Quartanier, 2014), Album de finissants (Triptyque, 2004) et Vu d’ici (Triptyque, 2008), tous deux adaptés au théâtre, et Le lyrisme à l’époque de son retour (Nota Bene, 2007). Il a aussi fondé l’Académie de la vie littéraire, qui remet chaque année des prix à ceux qui n’en auront pas ailleurs, puis a fabriqué des t-shirts qu'il a vendus sur sa boutique en ligne. Il est également chroniqueur pour la revue Liberté. Le guide des bars et pubs de Saguenay (Le Quartanier, 2016) est son livre le plus récent.
Mathieu Arsenault est auteur et critique. Il a publié La vie littéraire au Quartanier et plus, récemment, Le guide des bars et pubs de Saguenay. Ses deux premiers livres, Album de finissants et Vu d'ici, ont été adaptés au théâtre. Il a de plus fondé l'Académie de la vie littéraire qui remet des prix à chaque année à des auteurs injustement négligés par les autres prix littéraires. On peut également lire ses chroniques dans Liberté et acheter ses t-shirts littéraires sur Écrivain (Qc)


Mathieu Boily

Poète

Poète (Qc)


Mathieu Boily est un poète québécois né en 1972. Il a un diplôme de l'Université Laval en littérature française. Il a publié des textes poétiques dans les revues Moebius et Estuaire. Il donne des cours de français à l'université de Moscou et vit dans la banlieue, dans une datcha. Il publie de nombreuses anecdotes sur Moscou dans un blog. 

Mathieu Therrien

Artiste sonore

Musicien et artiste sonore (Qc)

Né en 1975, le bassiste et contrebassiste Mathieu Therrien fait ses premiers apprentissages de la musique à l’age de 14 ans. Autodidacte, il apprend par lui même et développe son propre style. Les rhytmiques  originales qu’il compose  le pousse vers  un univers peu exploité.  Dans la vingtaine, il forme le groupe 8 composé de deux basses électriques , un sax et un drum. Ce groupe se démantèlera quelques années plus tard. Après une pause et plusieurs voyages, il est influenceé par  le retour des boîtes à rythme électronique  et par la musique Drum n‘ bass. À partir de cette période, il explore la musique d’une autre façon. Passionné de musique de film, il forme avec des amis d’enfance le groupe  Les hommes rouges qui devriendra un projet complet à ce jour. Il est un des acteurs principaux dans la composition, la conception,  la production et la réalisation des albums  du groupe.

Mélissa Verreault

Écrivaine

Écrivaine (Qc)

Mélissa Verreault est une écrivaine québécoise née en 1983. Elle a grandi sur la rive-sud de Québec et habité Montréal, où elle a fait ses études. Elle a séjourné plusieurs mois en Italie, où elle tenait le blogue Chroniques italiennes. Elle réside maintenant à Lévis.

Pendant plusieurs années, elle a collaboré avec le magazine montréalais Urbania. Mère de triplées, elle se consacre dorénavant entièrement à ses enfants et à l'écriture de fiction.

Michaël Trahan

Auteur

Poète (Qc)


Michaël Trahan est né en 1984. Il a grandi à Acton Vale, en Montérégie, avant de s’établir à Montréal au début des années deux mille. En 2011, il a complété un mémoire de maîtrise sur la réception de l’œuvre du marquis de Sade dans la France de l’entre-deux-guerres. Ses recherches doctorales portent sur les limites du lisible dans le champ poétique français contemporain. Il travaille aussi à l’écriture d’un roman, Le principe d’une destruction parfaite

Michel Létourneau

Poète

Poète (Qc)


Michel Létourneau est originaire de Québec, mais il habite Rivière-du-Loup depuis une douzaine d’années.

Il est détenteur d’une maîtrise en counseling et orientation scolaire de l'Université Laval. Depuis Les demeures dispersées (1993), Michel Létourneau a publié sept recueils de poésie. Son plus récent, Détachements et autres cycles d’un royaume, a paru chez Tryptique en 2011.

Les Écrits des Forges ont fait paraître Nos vies infranchissables en 2002 et Nous rejoindre en 2016.

Michel Pleau

Poète

Poète (Qc)


Originaire du quartier Saint-Sauveur à Québec, Michel Pleau consacre sa vie à la poésie. Depuis 1992 il a publié une dizaine de recueils de poèmes, un carnet de notes et un livre d’entretiens. Il a reçu les prix Alphonse-Piché et Félix-Antoine-Savard du Festival International de la poésie de Trois-Rivières. Lauréat 2007 de la Résidence d’écriture Québec-Paris, il a séjourné 3 mois à la Cité internationale des Arts de Paris entre avril et juin 2007. Il est finaliste du Prix du Gouverneur général du Canada pour son recueil La lenteur du monde publié aux Éditions David.

Mickaël Lafontaine

Artiste

​Artiste numérique (Fr)


Mickael Lafontaine, artiste numérique Son univers de création se situe à la croisée du réel et du numérique, de l'art et du social. Il fait appel à la vidéoprojection et à l'interactivité afin d'incarner le numérique dans la matière et de le faire vivre entre les mains du spectateur qui devient alors créateur. Il développe depuis 2007 des projets de co-création en milieu éducatif et associatif afin d'utiliser l'art et les nouvelles technologies comme facteur de changement social.

Il convie différents langages tel l'art génératif, la vidéo, les paysages sonores, la poésie ou la typographie afin de créer des performances, des scénographies et des installations centrées sur l'humain, le corps et la contemplation. Tous ses projets font appel à la programmation afin de créer des univers visuels qui évoluent et réagissent tel de véritables êtres vivants.

Il développe ses projets conjointement en France et au Québec dans des festivals d'arts numériques, des Universités, des écoles, des centres d'arts ou encore des hôpitaux pour enfants.

Mireille Cliche

Poète

Écrivaine et poète (Qc)

Née à Saint-Georges de Beauce, le 26 février 1955, Mireille Cliche a fait ses études à l'Université Laval, à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université de Montréal, où elle a obtenu une maîtrise en création littéraire. Elle collabore à l'occasion aux revues Arcade, Les Écrits, Estuaire, Moebius et Le Sabord, et travaille actuellement comme conseillère en ressources documentaires à la Bibliothèque de Montréal.

Elle a remporté le prix Octave-Crémazie en 1991 pour son recueil de poésie Jours de Cratère.

Mireille Cliche est membre de l'Union des des écrivaines et écrivains Québécois.

Mylène Bouchard

Écrivaine

Écrivaine et éditrice (Qc)


Née en 1978 au Lac-Saint-Jean, Mylène Bouchard est écrivaine et éditrice. Elle a publié deux romans, Ma guerre sera avec toi (2006) et La garçonnière (2009 ; 2013), un recueil de fictions, Ciel mon mari (2013), ainsi que l’essai Faire l’amour: Shakespeare, Tolstoï et Kundera (2014). Entre la littérature et la philosophie, elle se consacre à l’échafaudage d’une réflexion morale sur la recherche des amours bonnes. Ses écrits antérieurs ont porté sur l’amour et se veulent la continuité de ses recherches et l’approfondissement d’importants concepts ontologiques comme la solitude et la liberté, pour ne mentionner que cela. Sa démarche se résume à porter un regard sur la vie, à questionner les modèles dominants, à proposer une façon de voir le monde, à faire preuve de sensibilité : bref, à écrire sur la vie ou écrire la vie, comme le dirait l'écrivaine Annie Ernaux, car c’est bien d’elle, de la vie, qu’il s’agit. Son troisième roman, L’imparfaite amitié, paraitra à l’hiver 2017.


Neil Bissoondath

Écrivain

Écrivain (Can)


Neil Bissoondath est un écrivain canadien (indo-québécois) d'expression anglaise né le 19 avril 1955 à Arima à Trinidad-et-Tobago. Il rédige surtout des romans à caractère social et psychologique. Neil Bissoondath est né le 19 avril 1955 à Arima à Trinité-et-Tobago. C'est à l'âge de 10 ans qu'il décide de devenir écrivain. À 18 ans, il quitte son île natale pour s'établir au Canada. Il demeure plusieurs années à Toronto, pour ensuite s'établir à Montréal. En 2006, il demeure à Québec. Il est l'auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles, ainsi que d'un essai, Le marché des Illusions qui détaillent quelques notions fondamentales en matière de multiculturalisme, d'immigration, de migration, d'identité et d'intégration. 

Son roman, La Clameur des ténèbres, raconte la vie d'un jeune instituteur, dans une île imaginaire, quelque part au large de l'Inde. Le jeune homme a quitté la capitale pour ce coin isolé, perdu et en révolte larvée, il sera profondément bouleversé par son entourage. La fin est abrupte. 

Neil Bissoondath enseigne la création littéraire à l'Université Laval (Québec) depuis 1999.

Pour rédiger ses romans, Bissoondath affirme qu'il établit un dialogue intérieur avec le personnage principal. Le roman autobiographique ne l'intéresse pas. Son œuvre traite beaucoup de la question identitaire, et son nouveau roman, Cartes postales de l'enfer, abonde dans ce sens.

1995 - Prix Spirale Eva-Le-Grand
2002 - Prix Hugh-MacLennan
2005 - Prix Hugh-MacLennan
2008 - Doctorat honoris causa de l'Université de Moncton

Nicolas Dickner

Auteur

Auteur (Qc)


Parti étudier à Québec, il termine sa maîtrise en création littéraire à l'Université Laval en 1997. Il publie pour la première fois une nouvelle, Le Cirque de nuit, dans la revue Mœbius en 1993, mais c’est en 2000 que paraît son premier recueil, L’Encyclopédie du petit cercle. Le livre reçoit un excellent accueil critique, notamment en recevant les prix Jovette-Bernier et Adrienne Choquette. Toutefois, il n'attire pas outre mesure l’attention du public québécois. Ce premier pas lui permet cependant d’obtenir une résidence d’écriture en Allemagne de la part du Conseil des arts et des lettres du Québec afin de se consacrer à l’écriture de son premier roman. Après quatre ans de travail et huit versions, Nikolski paraît chez Alto en 2005. Ce livre lui vaut non seulement les louanges de la critique, mais il lui permet également de s’inscrire au tableau des meilleurs vendeurs. Nicolas Dickner vit désormais à Montréal. Il participe à plusieurs reprises au festival littéraire Metropolis bleu. Son troisième roman, Six degrés de liberté, a remporté le prix littéraire du Gouverneur général en 2015 dans la catégorie romans et nouvelles.

Nicole Richard

Poète

Enseignante et poète (Qc)


Née en 1961, Nicole Richard enseigne au primaire depuis plus de vingt-cinq ans. Poète régulièrement invitée à des lectures publiques, elle a publié quatre recueils de poésie aux Éditions du Noroît : Ruptures sans mobile, dans la Collection Initiale (1993), Les Marcheurs (1998), La leçon du silence (2003) et L’incessant retour I : Le bois sacré (2011).

En 2006, elle a fait paraître aux Éditions L’instant même Intra-muros, un recueil de nouvelles.

Nouveau

Philippe Franck

Artiste

Historien de l’art, concepteur et critique culturel (Be)


Directeur de Transcultures, il est le fondateur et directeur artistique du festival international des arts sonores City Sonic (depuis 2003) et des Transnumériques, biennale/plate-forme des cultures numériques (depuis 2005). Il a été commissaire artistique de nombreuses autres manifestations d’arts contemporains, audio, hybrides et numériques en Europe, Amérique du Nord et Afrique du Nord. Il enseigne également les arts numériques à l’Ecole Nationale Supérieur des Arts Visuels La Cambre et ESA Saint-Luc (Bruxelles). Il est le coordinateur des Pépinières européennes pour Jeunes Artistes en Fédération Wallonie-Bruxelles. De 2010 à 2016, il a également été responsable des musiques urbaines, des arts sonores et de la création interdisciplinaire au manège.mons.

Philippe Garon

Artiste multidisciplinaire (Qc)

Philippe Garon est un artiste multidisciplinaire né en 1974 à Sainte-Anne-des-Monts. Son premier récit, « Salut, mon frère! », est paru aux éditions Vents d'Ouest en 2004. Il a participé au Festival en chanson de Petite-Vallée dans la catégorie « paroliers » en 2010. Pour son deuxième ouvrage, « Ton dictionnaire du bout de la Terre », publié par les éditions Perce-Neige en 2011, il a travaillé avec le photographe Frédérick DeRoy et différents musiciens, dont Guillaume Arsenault. La troupe Trace Théâtre a présenté sa première pièce intitulée « Jeanne en crépuscule » en 2013. Son projet multidisciplinaire « CR!ONS » comprend un album de chansons, un spectacle mis en scène par Michel Faubert ainsi qu’un recueil de poésie. Membre de l’UNEQ et inscrit au répertoire de ressources culture-éducation, il a rencontré plusieurs centaines de jeunes autant dans les garderies, au primaire, au secondaire qu’au collégial dans le cadre d’activités d’animation. Amateur de pataphysique, metteur en scène et conteur à ses heures, il a codirigé avec David Bourdages l’essai collectif « Sécession : Et si la Gaspésie devenait un pays libre? », paru aux Éditions 3 sista. Son parcours atypique lui a permis de travailler avec certains de nos plus grands, comme Marie-Claire Séguin, Daniel Boucher, Pol Pelletier, Jean-Paul Daoust, Daniel Lavoie et Nicole Leblanc. Il poursuit actuellement l’écriture d’un ambitieux roman jeunesse qui s’intéresse aux enjeux mondiaux actuels.

Pierre Lavallée

Poète

Poète (Qc)


Pierre Lavallée (1945 - 15 mars 2014) est un poète performeur de la ville de Québec. Pierre Lavallée a publié quelques recueils aux éditions Croque-mots et un recueil à compte d'auteur. Il a commencé à participer aux soirées de poésie de Québec au début des années 2000. 

Rachel Leclerc

Auteur

Poète (Qc)


Né(e) à Nouvelle le 09/07/1955, Rachel Leclerc obtient un baccalauréat et une maîtrise en études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. Elle est reconnue comme une figure importante parmi les auteurs de sa génération. À titre de poète, elle a obtenu plusieurs récompenses, notamment les Prix Émile-Nelligan et Alain-Grandbois, ainsi que le Prix de poésie des Concours littéraires de Radio-Canada en 2007. Son premier roman, Noces de sable, a reçu le Grand Prix Henri-Queffélec en France.

Elle a fait paraître depuis deux autres romans : Ruelle Océan et Visions volées. Elle a été écrivaine en résidence à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en janvier 2007 et se trouve actuellement en résidence au Camp littéraire Félix à Notre-Dame-du-Portage.

Son plus récent livre de poèmes, Demains, a paru au printemps dernier aux Écrits des Forges.

Renée Gagnon

Poète

Poète (Qc)


Née en 1978, elle vit à Montréal. Détentrice d'une maîtrise en littérature à l'UQAM, elle a publié dans diverses revues, dont C'est selon et Fusées. Elle a remporté le prix Émile-Nelligan 2005 avec Des fois que je tombe. Elle fait paraître à l'automne 2007 son deuxième livre, Steve McQueen (mon amoureux), long poème narratif qui est aussi une vie imaginaire de l'acteur américain. Ce livre a donné lieu à un spectacle solo multimédia présenté au Québec et en France, dont au Festival d'Avignon en juillet 2009.

Richard Martel

Artiste

Artiste multidisciplinaire (Qc)

Richard Martel est un artiste multidisciplinaire québécois installé à Québec depuis vingt ans et qui présente régulièrement ses activités tant ici qu’à l’étranger. Actif dans plusieurs domaines, il investigue les arts visuels, principalement l’installation et la performance, la vidéo et l’installation vidéo, la radio, l’écriture, l’édition, l’organisation d’événements et l’enseignement.

Membre fondateur des Éditions Intervention, dont il est coordonnateur, Richard Martel est à l’origine de la revue Inter, art actuel dont il est toujours rédacteur, et du Lieu, centre en art actuel (1982) avec lequel il organise la Rencontre internationale d’art performance (RIAP) à Québec.

Engagé dans la pratique et la théorie, il s’intéresse à l’art comme système d’expérimentation et de transgression. L’art comme activité comportementale poétique.

Roxane Desjardins

Poète (Qc)


Roxane Desjardins est une écrivaine québécoise née en 1991 à Montréal. Elle s’est fait remarquer pour son recueil de poésie Ciseaux, publié en 2014 aux éditions Les Herbes rouges, salué par la critique et deux fois primé. En parallèle, elle pratique le livre d'artiste et le fanzine.

Serge-Patrice Thibodeau

Poète

Poète (Qc)


Serge Patrice Thibodeau est un poète et essayiste acadien né en 1959 à Rivière-Verte, au Nouveau-Brunswick (Canada). Il est membre de l'Union des écrivaines et écrivains québécois ainsi que directeur général et littéraire aux Éditions Perce-Neige, à Moncton. Ses textes ont été traduits en une vingtaine de langues.

Il participe au programme éducatif international Jeunesse Canada Monde et passe trois mois en Côte d'Ivoire. Il étudie les sciences humaines à l'Université de Moncton, campus d'Edmundston, au Nouveau-Brunswick, de 1977 à 19781. Il étudie ensuite la littérature québécoise à l'Université Laval, à Québec, jusqu'en 1981. Il suit des cours d'allemand à l'Institut Goethe de 1988 à 19931. Il étudie la religiologie à l'Université du Québec à Montréal et il y termine sa scolarité de maîtrise en études littéraires en 1961.

De 1988 à 2008, il occupe différents postes dans le domaine hôtelier, est recherchiste pour la Société Radio-Canada et est correcteur rédacteur pour diverses maisons d'éditions. Il est bénévole d'Amnistie internationale de 1993 à 2000, où il coordonne les dossiers liés à Israël, au Liban, à la Palestine et à la Syrie, quelques-uns des pays qu'il visite dans le cadre de ses activités. Il retourne vivre à Moncton en 2005 et prend la direction littéraire des Éditions Perce-Neige ; il en est le directeur général depuis 2009.

La Septième chute (1990), pour lequel il obtient le prix France-Acadie, s'inspire de ses voyages dans des pays en guerre ou des pays communistes. En 1999, il publie un essai sur la torture intitulé La Disgrâce de l'humanité. Ses voyages inspirent plusieurs autres de ses textes dont Lieux cachés (2005), un recueil de récits.

C'est plutôt sa vie amoureuse qui inspire le recueil de poésie Le Passage des glaces (1992) et Lamento (1992). Il affiche avec originalité la structure formelle de son écriture à partir de son recueil Le Cycle de Prague, aussi publié en 1992. Il est lauréat du prix de poésie Émile-Nelligan pour ce texte.

Son retour en Acadie cause un changement dans son écriture, qui devient plus intime – Le Roseau (2000) et Seuils (2002). Le voyage, marquant son œuvre, devient intérieur dans Seul on est (2006), pour lequel il obtient le prix du Gouverneur général. Le voyage reste toutefois fondé sur un lieu, dans ce cas Moncton.

Serge Patrice Thibodeau explore différentes formes d'écritures dont les versets – Le Quatuor de l'errance (1995) – et s'invente même des formes fixes – Les Sept dernières paroles de Judas (2008).

Il poursuit une démarche spirituelle d'un recueil à l'autre, en venant au constat que l'Homme est seul face à lui-même, et toujours en mouvement.

En 2007, il reçoit le prix d'excellence Pascal-Poirier du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick pour l'ensemble de son œuvre.

Steve Hamel

Musicien

Accompagnateur - percussionniste (Qc) 


Passionné par le mouvement et l’improvisation, Steve Hamel fait ses débuts comme accompagnateur-percussionniste en 1996 à L’École de danse de Québec. Depuis, il a joué pour différentes compagnies dont le Dance theatre David Earle, Code Universel et Danse K par K. Steve s'est ainsi produit à Vancouver, à Toronto et en France. Depuis la création de L'Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine en 2003, Steve accompagne les classes données par des artistes de renom pour les professionnels et la relève de Québec. 

Il collabore également avec le Réseau d'enseignement de la danse (RED) comme accompagnateur et enseignant-formateur. À partir de 2012, Steve participe au projet Marquer la danse, initié par La Rotonde, centre chorégraphique contemporain de Québec à titre de compositeur. Steve aime explorer les percussions provenant des traditions d’ailleurs et les allie aux sonorités d’aujourd’hui. Il crée des univers riches qui s’inspirent de l’énergie des chorégraphes et des metteurs en scène. En 2010-2011, il était percussionniste pour la tournée Varekai du Cirque du Soleil en Espagne, à Taïwan, en Corée du Sud, aux Philippines et au Brésil. 

Steve est sollicité pour accompagner le spectacle Crépuscule de la compagnie de cirque Flip Fabrique, présenté durant l'été 2015 à l'Agora de Québec. Sa rigueur et sa créativité font de lui un artiste recherché tant pour des spectacles et productions d’envergure que pour de nombreux projets d’enregistrement.

Sylvie Nicolas

Poète 

Écrivaine, poète, traductrice littéraire (Qc)


Sylvie Nicolas est poète. Elle a publié près d’une trentaine de titres, dont une quinzaine pour la jeunesse.
Deux fois finaliste au Prix du Gouverneur général (pour un texte jeunesse en 1999, et une traduction en 2009), elle méritait le Prix la Porte des poètes (Paris) en 1998 et, l’année suivante, le premier prix (littérature) du concours Liberté, égalité et citoyenneté au Québec pour son poème Des jupons d'histoires, poème éponyme d'un recueil publié aux Écrits des Forges en 2002.

En 2011, elle reçoit la bourse Hector-de-Saint-Denys-Garneau pour une suite poétique intitulée L'impossible visage et la bourse Jean-Sébastien-Pontbriand pour son texte Dans l'enfant qui bégaie on entend Dieu parler.

La même année, elle partageait avec l'illustratrice Marion Arbona le bonheur d'apprendre que Pied-de-Puce, publié aux Éditions Trampoline, était couronné Outstanding Book for Young People With Disabilities par le Centre de Documentation IBBY (International Board on Books for Young People) en Norvège.

Cette année, Lapin-Chagrin (illustré par Marion Arbona) était finaliste du prix Ville de Québec\Salon du livre de Québec (2012) et du prestigieux prix TD du livre canadien pour la jeunesse.

Sylvie Nicolas travaille également comme traductrice de romans, de poésie, d’essais critiques, d’œuvres multimédia, et a collaboré au journal Le Devoir comme critique de théâtre à Québec, de février 2009 à juin 2014.

TEST

TEST TEST TEST

Thomas Braichet

Artiste

Artiste transdisciplinaire (Fr)

Né en 1977, Thomas Braichet joue dans divers groupes de musique puis rentre aux beaux-arts en 1996 où il travaille les rapports qu'entretiennent “lisible” et “visible” par le biais de la peinture, la gravure, la typographie, l'informatique. Conjuguées à son intéret pour les poésies et littératures, ses pratiques se cristallisent en un seule : l'élaboration d'une écriture véritablement “verbi-voco-visuelle”. Ce travail de la mémoire vive, vivante, de la langue dans ce qu'elle a de plus enracinée au quotidien, vécu et traduit, est magnifié et rendu audible dans des textes, ouvrages de typoésie, performances, lectures et concerts. Il obtient le DNSEP en 2002. Puis, parallèlement à un post-diplôme à l'Atelier National de Recherche Typographique, il rejoint la revue de poésie BoXoN en 2002. Il a publié, chez P.O.L., deux audio-livres.

Thomas nous a quittés le samedi 5 avril 2008, des suites d'un cancer.

Artiste transdisciplinaire, né en 1977, Thomas Braichet joue dans divers groupes de musique puis rentre aux beaux-arts en 1996 où il travaille les rapports qu'entretiennent “lisible” et “visible” par le biais de la peinture, la gravure, la typographie, l'informatique. Conjuguées à son intéret pour les poésies et littératures, ses pratiques se cristallisent en un seule : l'élaboration d'une écriture véritablement “verbi-voco-visuelle”. Ce travail de la mémoire vive, vivante, de la langue dans ce qu'elle a de plus enracinée au quotidien, vécu et traduit, est magnifié et rendu audible dans des textes, ouvrages de typoésie, performances, lectures et concerts. Il obtient le DNSEP en 2002. Puis, parallèlement à un post-diplôme à l'Atelier National de Recherche Typographique, il rejoint la revue de poésie BoXoN en 2002. Il a publié, chez P.O.L., deux audio-livres (voir ci-dessous).
Thomas nous a quittés le samedi 5 avril 2008, des suites d'un cancer.Artiste transdisciplinaire, né en 1977, Thomas Braichet joue dans divers groupes de musique puis rentre aux beaux-arts en 1996 où il travaille les rapports qu'entretiennent “lisible” et “visible” par le biais de la peinture, la gravure, la typographie, l'informatique. Conjuguées à son intéret pour les poésies et littératures, ses pratiques se cristallisent en un seule : l'élaboration d'une écriture véritablement “verbi-voco-visuelle”. Ce travail de la mémoire vive, vivante, de la langue dans ce qu'elle a de plus enracinée au quotidien, vécu et traduit, est magnifié et rendu audible dans des textes, ouvrages de typoésie, performances, lectures et concerts. Il obtient le DNSEP en 2002. Puis, parallèlement à un post-diplôme à l'Atelier National de Recherche Typographique, il rejoint la revue de poésie BoXoN en 2002. Il a publié, chez P.O.L., deux audio-livres (voir ci-dessous).
Thomas nous a quittés le samedi 5 avril 2008, des suites d'un cancer.

Valérie Laroche

Artiste

​Comédienne (Qc)


Diplômée de l’École de danse de Québec en 1997 et du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2001, Valérie Laroche a joué dans plusieurs productions théâtrales au Québec. En 2003, on a pu la voir au Théâtre Périscope dans Comme une Bouchée de Petits Cailloux, pièce pour laquelle elle obtient une nomination au Gala des Masques pour le Prix Révélation de l’année. En 2006, elle interprète le rôle de Lise dans En pièces détachées, présenté au Théâtre de La Bordée, rôle pour lequel elle a été en nomination pour le Prix Janine-Angers lors des Prix d’excellence des arts et de la culture de Québec.

En 2007, la production Lucy, une création des Nuages en pantalon, lui vaut une nomination pour le prix Paul-Hébert. Elle est membre fondatrice des Nuages en pantalon, compagnie de création implantée à Québec depuis 2001, où la danse et le théâtre se marient. Elle participe à plusieurs projets où l’on fait appel à son talent de chanteuse, entres autres pour La Bonne âme du Setchouan présenté au Théâtre du Trident, dans Un simple soldat présenté au Théâtre de la Bordée et auThéâtre Denise-Pelletier, Les Misérables présenté au Capitole de Québec, L’opéra de Quat’sous présenté au Théâtre du Trident, Cabaret Gainsbourg présenté au Périscope et Les 4 Filles du Docteur March présenté au Théâtre de la Bordée.

Elle a été de la distribution du Bourgeois Gentilhomme présenté au Théâtre du Trident au printemps 2014 dans le rôle de Nicole et a pris part à La famille se crée en copulant du Théâtre des Fonds de Tiroirs.

Vanessa Bell

Poète

Poète (Qc)


Vanessa Bell vit entre Trois-Rivières et Québec. Son travail explore les figures de l’intime et du territoire par l’intermédiaire de différents champs artistiques. Chroniqueuse radio, elle couvre la littérature et la danse contemporaine sur les ondes de plusieurs stations de Québec depuis huit ans. Militante, ses mots sont également portés par des revues féministes. Sa pratique plurielle l’a amenée à présenter son travail et nombre de collaborations dans divers lieux, dont le Musée national des beaux-arts de Québec, le festival littéraire Québec en toutes lettres, la Maison de la littérature de Québec, l’Off-festival de poésie de Trois-Rivières, le Lieu | Centre en arts actuels. En décembre dernier est paru IMPERMANENCE, livre d’artiste du réputé photojournaliste Renaud Philippe pour lequel elle signe la suite poétique. Le numéro poésie de Françoise Stéréo ainsi que le lancement-performance CHAMBRES présentés dans le cadre du Mois de la poésie de Québec ont tous deux été réalisés sous sa direction littéraire et artistique. Avec le soutien de Rhizome, littérature vivante et La Maison de la littérature elle a pris part à une résidence de recherche au Cube, centre de création numérique en novembre dernier en collaboration avec l’artiste pluridisciplinaire Etienne Baillargeon. Une première étape de ce travail sera présentée au Festival de poésie de Montréal en juin prochain. Ses projets présents conjuguent art audio, arts numériques, arts visuels, danse, performance et poésie.

Violaine Corradi

Artiste sonore

Compositrice et directrice musicale (Qc)

Violaine Corradi est née à Trieste en Italie et est arrivée à Montréal à l'âge de quatre ans. Son père était compositeur et chef d'orchestre, et sa mère, chanteuse d'opéra. En accord avec la tradition familiale, elle a reçu une formation classique en chant, piano, clarinette et flûte traversière. À l'âge de sept ans, elle rejoint la Chorale d'enfants qui a accompagné l'Opéra Bolshoi, la Scala de Milan et l'Opéra du Québec lors de représentations à la Place des Arts de Montréal. Elle a ensuite étudié le théâtre, et a choisi le piano et la voix comme ses principaux instruments. Son travail a progressivement évolué en une fusion de styles musicaux comme elle a développé un fort intérêt pour le monde musical, qui deviendra plus tard le point de pivot de ses compositions. Le travail de Violaine reflète la riche diversité de ses influences et de ses intérêts. Elle a composé des partitions pour de nombreuses expositions et films. De 1993 à 1998, elle a composé, arrangé et interprété la musique pour accompagner les grands poètes québécois dans la série audio Poésie / musique. Les neuf titres de cette collection, qu'elle a coproduits, ont connu un grand succès sur les marchés francophones internationaux. Certaines des pièces de son album solo 1996, Passages, incluant Illuminations, sont incluses dans des anthologies aux côtés d'oeuvres de Philip Glass, Jon Anderson et Andreas Vollenweider. Depuis 1999, Violaine a arrangé, produit et a servi de directrice musicale pour la bande originale des films IMAX Bears et Great North, lauréat du Prix Géode 2001 au Festival du Film de Paris. Ses créations musicales pour ZAIA est sa troisième affectation avec le Cirque du Soleil, suivant Dralion et Varekai

Yannick Renaud

​Poète

Poète (Qc)


Yannick est le directeur administratif de la revue Estuaire depuis 2009. Il a fait paraître Taxidermie (2005) et La disparition des idées (2006) aux Herbes rouges, où il est coéditeur. Une traduction de ses deux livres vient de paraître chez Talonbooks sous le titre All Is Flesh (2011).

Yannick Renaud a participé à la première édition des cabarets Langues pendues (printemps 2012).

Yvon Rivard

Écrivain

Écrivain et enseignant (Qc)


Né en 1945 en Mauricie, Yvon Rivard a enseigné à l’Université du Vermont (1971-1973) et à l’Université McGill (1973-2008). Il a été membre de la revue Liberté (1976-1995), chroniqueur littéraire à Radio-Canada (1978-1988). Depuis 1986, il est conseiller littéraire et cinématographique et il collabore régulièrement à diverses revues littéraires. Scénariste (Blanche est la nuit (1989), L’enfant sur le lac (1991), La vie fantôme (1992)), il est l’auteur des romans Mort et naissance de Christophe Ulric (1976), L’ombre et le double (1979), Les silences du corbeau (1986 ; Prix littéraire du Gouverneur général du Canada), Le milieu du jour (1995; Grand Prix du livre de Montréal) et Le siècle de Jeanne (2005; Grand Prix du livre de Montréal). Il a fait paraître plusieurs essais marquants de la littérature québécoise : L’imaginaire et le quotidien (1978), Le bout cassé de tous les chemins (1993; prix Gabrielle-Roy), Personne n’est une île (2006; prix Jean-Éthier-Blais), Une idée simple (2010), Aimer, enseigner (2012; Prix littéraire du Gouverneur général du Canada). 

Yong Chung

Poète

Auteur (Qc)


Né au Japon de parents coréens en 1960, Yong Chung vit au Québec depuis 1966. Il a obtenu un baccalauréat et une maitrise en philosophie à l'Université de Montréal. Il enseigne la philosophie. 

Anne-James Chaton 

Artiste 

Anne-James Chaton a publié plusieurs livres aux éditions Al Dante et a rejoint le label allemand Raster-Noton en 2011 avec Événements 09 puis Décade publié en 2012. Il a donné de nombreuses performances en France et à l’étranger. Il a travaillé avec le groupe de post-rock hollandais The Ex et publié un album, Le Journaliste (2008), avec le guitariste anglais Andy Moor avec lequel il développe depuis 2011 la série Tansfer, projet de quatre 45T dont l’album est paru en 2013 sur le label hollandais Unsounds. Il a collaboré aux albums Unitxt (2008) et Univrs (2011) de l’artiste allemand Carsten Nicolaï aka Alva Noto. En janvier 2009, il a créé le trio Décade, avec Andy Moor et Alva Noto. Il a également créé les pièces Napoli, Napoli avec le metteur en scène Benoît Bradel,Black Monodie, avec Philippe Menard pour la 64e édition du festival d’Avignon, et Le cas Gage, ou les aventures de Phinéas en Amérique avec le chorégraphe Sylvain Prunenec, pièce qui sera créée à l’occasion de l’édition 2013 du festival Uzès Danse à Uzès. 
En 2013 il débute une collaboration avec le chanteur-compositeur Nosfell autour du projet Icônes. La même année il forme le trioHERETICS avec Andy Moor et Thurston Moore, guitariste et chanteur du groupe américain Sonic Youth.
Ses travaux plastiques et visuels, puisés dans ses matériaux d’écritures, ont fait l'objet de plusieurs expositions individuelles et collectives en France et à l’étranger.
Anne-James Chaton a créé et co-dirige le festival Sonorités à Montpellier.

Artiste performeur (Fr)


Anne-James Chaton a publié plusieurs livres aux éditions Al Dante et a rejoint le label allemand Raster-Noton en 2011 avec Événements 09 puis Décade publié en 2012. Il a donné de nombreuses performances en France et à l’étranger. Il a travaillé avec le groupe de post-rock hollandais The Ex et publié un album, Le Journaliste (2008), avec le guitariste anglais Andy Moor avec lequel il développe depuis 2011 la série Tansfer, projet de quatre 45T dont l’album est paru en 2013 sur le label hollandais Unsounds. Il a collaboré aux albums Unitxt (2008) et Univrs (2011) de l’artiste allemand Carsten Nicolaï aka Alva Noto. En janvier 2009, il a créé le trio Décade, avec Andy Moor et Alva Noto. Il a également créé les pièces Napoli, Napoli avec le metteur en scène Benoît Bradel,Black Monodie, avec Philippe Menard pour la 64e édition du festival d’Avignon, et Le cas Gage, ou les aventures de Phinéas en Amérique avec le chorégraphe Sylvain Prunenec, pièce qui sera créée à l’occasion de l’édition 2013 du festival Uzès Danse à Uzès. 

En 2013 il débute une collaboration avec le chanteur-compositeur Nosfell autour du projet Icônes. La même année il forme le trioHERETICS avec Andy Moor et Thurston Moore, guitariste et chanteur du groupe américain Sonic Youth.

Ses travaux plastiques et visuels, puisés dans ses matériaux d’écritures, ont fait l'objet de plusieurs expositions individuelles et collectives en France et à l’étranger.
Anne-James Chaton a créé et co-dirige le festival Sonorités à Montpellier.

Jean-Pierre Bobillot 

Artiste 

Poète, performeur, théoricien (Fr)​​


«POète bruYant», Jean-Pierre Bobillot pratique en studio la «re/création sonore» et la «lecture/action» en public, performant en solo, en duo ou au sein de diverses formations, en France et dans plusieurs autres pays, notamment en Belgique, en Suisse, aux États-Unis et au Canada. Il a codirigé le colloque Poésie sonore / Poésie action (1999) avec Bernard Heidsieck. Il a aussi créé, avec la danseuse Marie-Aline Villard, Poèmes criés et dansés (2008). Essayiste, et professeur d’université, il est notamment l’auteur de Bernard Heidsieck Poésie Action (1996), puis également des recueils Y a-t-il un poème dans le recueil? (2009), Prose des Rats (2009), News from the POetic front (2011) et Janis & Daguerre (2013). 




  Nathanaël Barbara Abel José Acquelin Alexandre Archer Anick Arsenault Mathieu Arsenault Martine Audet René Audet René Audet Virginie Barreteau Marjolaine Beauchamp Alain Beaulieu Jonathan Bélanger Vanessa Bell Neil Bissoondath Jean-Pierre Bobillot Mathieu Boily Hervé Bouchard Mylène Bouchard Serge Bouchard Thomas Braichet Nicole Brossard David Cantin Daniel Canty Julia Caron Francis Catalano Anne-James Chaton Olivier Chaudenson Herménégilde Chiasson Henri Chopin Yong Chung Mireille Cliche Michelle Corbeil Violaine Corradi Jacques Côté Sonia Cotten Boris Crack Alain Cuerrier Érick D'Orion Denise Desautels Jean-Marc Desgent David Desjardins Roxane Desjardins Jean Désy David Dibilio Sebastian Dicenaire Nicolas Dickner Thierry Dimanche Hélène Dorion Marc Doucet Marc Doucet Marc Doucet Robin Doucet Romain Doucet Romain Doucet Yves Doyon Jean-François Dugas Simon Dumas Louise Dupré Didier Dæninckx Catherine Fortin Philippe Franck Jean-Yves Fréchette Dominic Gagné Renée Gagnon Philippe Garon Bernard Gilbert Marie-Andrée Gill Catrine Godin Edgard Gousse Hans-Jürgen Greif Brigitte Haentjens Steve Hamel Stephan Ink Daniel Jacques Nicolas Jobin Louis Jolicœur Marc-Antoine K. Phaneuf Gauthier Keyaerts Annie Lafleur Mickaël Lafontaine Jonathan Lamy Christian Lapointe Valérie Laroche Corinne Larochelle Jean-Sébastien Larouche Pierre Lavallée Bertrand Laverdure David Leblanc Rachel Leclerc Luc Lecompte Michel Létourneau Alexis Lussier Fabien Maheu André Marceau Guy Marchand Josée Marcotte Richard Martel Hélène Matte Catherine Mavrikakis Andrée A. Michaud Isabelle Miron Germaine Mornard Werner Moron Maxime-Olivier Moutier Jean-François Munnier Chantal Neveu Sylvie Nicolas Alexis O'Hara Alexis O’Hara Gilles Pellerin Jean-Jacques Pelletier Bertrand Pérignon Guy Perreault Anne Peyrouse Michel Pleau Martin Pouliot Diane Régimbald Yannick Renaud Christine Richard Lyne Richard Nicole Richard Jean-Éric Riopel Yvon Rivard Maggie Roussel Blot André Roy Marc Séguin Erika Soucy TEST0 TEST Martin Tétreault Éric Therer Mathieu Therrien Martin Thibault Serge Patrice Thibodeau Michaël Trahan André Trottier Élise Turcotte Astrid Van Impe Claire Varin Mélissa Verreault Marie-Ève Vézina Élisabeth Vonarburg     

  Performance Poésie Nouvelles Roman Nouvelles Roman      

HAUT