ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?

Une rencontre

Nouvelles vagues est un projet d'Érick d'Orion en collaboration avec Rhizome. Ces derniers ont joué aux « marieuses » en jumelant des artistes audio et des poètes. Le titre vient de ce qu’ils ont basé leurs choix respectifs sur les nouvelles méthodes de création en arts audio et sur l'apparition de nouveaux éditeurs dans la paysage littéraire québécois (Quartanier, Peuplade, Lézard Amoureux, Publie.net [France]). 

Ainsi donc les artistes audio Simon Elmaleh, Meriol Lehmann, Mirianne Rouillard et Mathieu Campagna ont composé des pièces en s'inspirant des textes des auteurs Marc-Antoine K. Phaneuf, Annie Lafleur, Josée Marcotte et Alexis Lussier. Pour ce faire, ils avaient également à leur disposition un enregistrement de l'auteur lisant son texte.

Le dévoilement du résultat de cette « chaîne de création » eut lieu en 2010, les 12 et 13 janvier au Studio P, à Québec, à 20 h. L'auteur fut invité à lire son texte, puis l'artiste audio performa la pièce composée à partir de ce texte. 

Processus

Ce projet procède d'un pairage d'artistes audio et d'auteurs. Il s'agit aussi d'une chaîne de création. On a d'abord demandé à l'artiste audio de fournir une première pièce. S'en inspirant, l'auteur a proposé un texte lui faisant écho. La voix de l'auteur lisant ce texte fut enregistrée et remise à l'artiste audio. Texte et voix ont servi de base à la création d'une nouvelle pièce audio. Ce qui fut proposé au public, c’est le texte lu par l’auteur et ensuite la pièce composée par l’artiste audio. La découverte est que la juxtaposition des deux types d’œuvres — littéraire et sonore — a vraiment permis de mettre en évidence cette chaîne d’influences.

Nouvelles vagues?

Il y a une quinzaine d’années, nous avons vu l’apparition du terme nouveaux médias pour décrire une nouvelle forme d’art ou, plus précisément, une nouvelle façon de penser l’« objet » créatif, sa forme, ses ramifications.

En création audio, tout a changé considérablement : la façon de diffuser les œuvres, les outils, la façon de travailler et l’aspiration des créateurs. On assiste donc à l’apparition d’une nouvelle vague de créateurs, d’une nouvelle génération qui possède, évidemment, un "background" (culturel, générationnel et technique) différent de celui des artistes audio qui l’ont précédée.

En littérature, au Québec, la première décennie du nouveau millénaire a vu le paysage de l’édition remodelé sous l’effet de nouveaux éditeurs proposant des lignes éditoriales divergentes. Ainsi, ils impriment des paroles qui n’auraient pas trouvé preneur sans ces changements. Depuis 2002, de nouveaux éditeurs ont émergé. Cela crée des remous dans l’écologie de la poésie québécoise. Autour de certains, des courants se forment.

La pièce MAKP / Simon Elmaleh

Telle que décrite par l'auteur : 

Poème d’amour (Instructions de lubrification pour Buttercup) est un poème d’amour constitué d’ordres dont le propos est agressif. Carburant aux références à la culture populaire québécoise, Poème d’amour se déploie comme le panorama d’une pensée hétérogène et dysfonctionnelle, dont les sentences impératives (parfois courtes d’un seul mot, parfois longues d’une vingtaine) racontent un récit irréel, fantasmé par un personnage narrateur. Monologue en quête d’auditeur, il allie l’humour au grotesque en cherchant des réponses qu’il donne lui-même. 


C’est d’ailleurs ces réponses qui sont à la genèse du poème : d’abord déçu par l’échantillon musical proposé par Simon Elmaleh, j’ai écrit un texte ouvertement vulgaire et agressif afin de forcer le compositeur à me répondre. Pari réussi, la pièce d’Elmaleh est une bombe électroacoustique grinçante aux accents pop. J’ai l’impression, en l’écoutant, que le narrateur névrosé du poème anime une émission sur les ondes d’une radio commerciale. Ça ne pouvait être mieux! 


Aime Sonic Youth. Chante Ça plane pour moi.
Perds-en des bouts.
Ne te fais pas comprendre par l’auditoire.
Baragouine.
Cherche la gouine embarrassée.
Déguise-toi en Popeye.
Déguise Popeye en Cyrano de Bergerac
et récite ces vers :
Mon pénis est un pug
qui chante les tounes
de Mary Poppins.

La pièce Alexis Lussier / Mathieu Campagna

Telle que décrite par l'auteur : 

Le texte que j’ai présenté lors de l’événement Nouvelles vagues constitue la pierre angulaire d’un travail en cours sur les rapports entre poésie et circonstances esthétiques, textualité intime et dialogues inattendus. Ce projet m’a permis d’explorer comment les mots qui entrent dans le témoignage d’une sensation auditive, communiquent avec des sensations plus anciennes, apparemment sans objets immédiats, mais issues du rêve et du souvenir. Il en résulte une textualité ouverte, des scènes et des images qui suivent, à travers l’évocation d’une mythologie personnelle, une logique précise dans la formulation du poème. Dans le cadre de cet événement, j’ai voulu donner au public une lecture qui faisait état du texte de la façon la plus directe possible, alors que le témoignage relaie sans détour la parole poétique au rythme de sa propre évocation.


La pièce de Mathieu Campagna et mon propre travail se rejoignent de façon tout à fait inattendue et spontanée, créant des modulations étonnantes que le public a accueillies magnifiquement lors de l’événement. D’un point de vue plus personnel, les conditions dans lesquelles nous avons pu présenter au Studio P les effets de cette collaboration, m’ont permis de mesurer le dialogue potentiel entre matériaux scripturaires et matériaux sonores, alors que nos créations respectives demeuraient le véritable véhicule de cet échange. 


au début

c’est toujours
trop de lumière

au début
c’est seulement
une image

quelque chose comme

la
vision de la ville blanche

La pièce Josée Marcotte / Miriane Rouillard

Telle que décrite par l'auteure :

Le projet Nouvelles Vagues est un bel exemple de processus créateur dynamique arrivant à combiner différents arts, soit littérature et musique. L’artiste audio m’a fait parvenir une première pièce musicale, courte composition à partir de laquelle je me suis inspirée, de l’ambiance en générale, des effets sonores, des rythmes enchaînés, pour créer un texte. Une fois la première version de mon texte écrit, je l’ai transmis à l’artiste, puis nous sommes demeurées en communication tout au long du processus créateur. La pièce finale qui en a résulté était surprenante, éclatée et fidèle au processus de création qui avait été mis en branle plus tôt. Pour ma part, ce fut une belle expérience créatrice.


Mon texte, intitulé Liste, s’est inspiré de la première version d’une pièce musicale transmise par l’artiste audio. Après une seule écoute de la pièce, il devenait évident que le texte allait relever d’une logique paradigmatique (idée de liste, d’éléments juxtaposés) plutôt que d’une logique syntagmatique (où les éléments sonores/textuels s’appellent les uns les autres dans une logique continue). Situé plus du côté de l’éclatement que de celui de la continuité, malgré une «démonstration» globale appuyée par un propos essayistique et humoristique (essai sur la littérature contemporaine, texte autoréflexif sur les idées de liste, de bruit, d’affirmation, d’incongru, d’identité nationale éclatée et ouverte sur tous les siècles et territoires), le texte Liste a su épouser un rythme révélé par la première pièce audio.

Le bruit c’est parler.

L’infini c’est ne pas savoir.

Ne pas savoir c’est parler.

Le bruit est infini.

Parler c’est une liste

La pièce Annie Lafleur / Meriol Lehman

Telle que décrite par l'auteure :

Construit dans le cadre du projet Nouvelles vagues, mon texte Impérative et autres nuits consiste en un métissage d’injonctions à l’impératif présent et de poèmes troubles et cinglants. Il s’agit d’un texte qui prend le parti pris du risque et de l’énigme : il déconstruit la perception, la langue et le référent biographique en proposant une aventure escarpée de l’esprit et du corps constellée d’ellipses, d’arcanes. Ce long poème apparaît comme un objet de sens semblable à un prisme, une réalité à angles multiples où, à travers la charge matérielle du lexique et la radicalité de son exigence, le poème demeure résolument une équation insoluble. Résultat d’une rigoureuse préparation performative, la présentation d’Impérative et autres nuits a été concluante lors de ma présentation devant un public attentif et enthousiaste. Un véritable défi que j’aimerais relever à nouveau dans le contexte d’une série de représentations et qui constituerait une continuité appréciable dans ma carrière littéraire.


Suite à un enregistrement studio de mon texte, l’artiste audio Meriol Lehmann a composé Autres nuits, une oeuvre intrigante s’accordant avec virtuosité aux différents reliefs de sens et fluctuations tonales qu’offraient le texte. Avec ma voix comme seule matière première, il a su créer un paysage sonore de vertiges et de contemplations, un environnement intérieur aussi sensuel qu’inquiétant.

glisse supplie chute

ton cerveau ne verra que le chant
sérieux de la lymphe qui s’aplanit
d’heure en heure

plie replie déplie ouvre perds donne

Écouter les pièces


« »
  • 1. 
    MAKP / Simon Elmaleh
  • 2. 
    Alexis Lussier / Mathieu Campagna
  • 3. 
    Annie Lafleur / Meriol Lehmann
  • 4. 
    Josée Marcotte / Miriane Rouillard

Feuille de route

Impérative et autres nuits (extrait de la série Nouvelles vagues), lecture d’Annie Lafleur suivie de la création audio de Meriol Lehmann, au Festival du texte court de Sherbrooke (Sporobole), le 25 mai 2013.

Série Nouvelles vagues, avec les auteurs Annie Lafleur et Marc-Antoine K. Phaneuf, présentée au festival Chahuts de Bordeaux, le 15 juin 2012.

Nouvelles Vagues & Rencontre Peloquin/Millimetrik, avec les auteurs Claude Péloquin et Alexis Lussier, et les artistes de l’art audio Millimetrik et Mathieu Campagna, le 15 mars 2012 à la salle Multi du complexe Méduse à Québec.

Série Nouvelles vagues, avec les auteurs Annie Lafleur et Marc-Antoine K. Phaneuf, présentée à la Maison de la Poésie de Namur, le 15 mai 2011.

Série Nouvelles vagues, avec les auteurs Marc-Antoine K. Phaneuf et Josée Marcotte, et les créateurs audio Myriam Rouillard et Simon Elmaleh, présentée au Studio P, le 13 janvier 2011.

Série Nouvelles vagues, avec les auteurs Annie Lafleur et Alexis Lussier, et les créateurs audio Mériol Lehmann et Mathieu Campagna, présentée au Studio P, le 12 janvier 2011.

Les partenaires

Nous tenons à remercier ceux qui ont rendu ce projet possible et particulièrement Érick d'Orion. 






HAUT