ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?


Le vivant
texte et lecture de Carl Lacharité en duo avec Érick d’Orion

C’EST DÉJÀ CORPS, LA DOULEUR. C’EST DÉJÀ LIEU.
ET TOUT RECOMMENCE PAR LA CORRUPTION DU CENTRE, PAR LE GEL ET PAR LE SEL, PAR L’ANNEAU DU SERPENT.
ÇA PALPITE. ÇA SE MORCELLE. 
ÇA SE DISPERSE.



DU 5 au 11 septembre 2016, LE PROJET LE VIVANT fait escale en Matanie
Dans le cadre du Festival PHOS

À travers les époques, le rôle social et politique du français a évolué. Langue diplomatique, langue fédératrice, langue du quotidien. Et bien sûr, l’évolution de ce rôle diffère selon les différents territoires — différentes communautés — où le français s’est implanté au cours de son histoire. Car les langues – et la langue française en est une parfaite illustration – ne sont pas des espaces clos, hermétiques. Au contraire, elles sont des lieux vivants, en constante mutation, perméables aux changements, aux évolutions, aux transferts de toute sorte. 

Une performance (polyphonique et anthropologique) qui consiste en un rallye vidéo se situant entre poésie et documentaire. Sa base — son point de départ — est un duo mêlant poésie et musique nouvelle du poète Carl Lacharité et de l’artiste sonore Érick d’Orion. Tous deux sont québécois. Le texte du poète, intitulé Le vivant, traite du thème de l’origine, tant celle de l’individu que celle de la communauté, voire de l’espèce. Ce thème de l’origine étant abordé par un art dont le matériau est la langue, on peut affirmer que le texte traite également des origines de celle-ci.


CARL LACHARITÉ
Drummondville, poète

Touchant à la poésie, la poésie graphique et la pataphysique, la production artistique de Carl Lacharité est multiforme.

En poésie, il a publié 8 livres et a fait paraître de nombreux textes dans des revues et des 
collectifs. Sa poésie graphique intègre la poésie, la sérigraphie et la cartographie afin de mettre en scène le texte en train de s’écrire, montrant les hésitations du poète, les différents chemins que peut prendre le texte. Pour ce faire, il n’hésite pas à « squatter » les livres d’autres 
auteurs, masquant le texte du livre, ne conservant que les mots qu’il utilise pour écrire son propre texte, qui fait un chemin d’un bout à l’autre du livre. Il utilise aussi, comme support, de grands panneaux ou de grandes feuilles de papier.

Animateur culturel, il a fondé, en 2002, le Festival de pataphysique ‘P, qu’il sert en tant que Sous-Potentat et Grand Chevaucheur de Paniques. C’est dans le cadre de ce festival qu’il a créé sa Symphonie pop-corn en ‘P majeur pour micro-ondes et qu’il a simulé un tremblement de terre de magnitude 6 sur l’échelle de Richter, ce qui, à une échelle de 1/111111, équivaut exactement au rire pataphysique.

ÉRICK D'ORION
Québec, artiste audio

Érick d’Orion est un artiste audio, en installation et en nouveaux médias, un compositeur-musicien autodidacte et un commissaire audio résidant à Québec. 

Concentrant en grande partie ses recherches audio sur le maximalisme numérique et la 
tension omniprésente entre le quasi narratif et l’abstraction totale, il effectue un travail qui se rapproche du noise, de la musique concrète, du free jazz et de l’électroacoustique, tout en se gardant la totale liberté de ne pas faire partie d’une chapelle esthétique. Il fait entre autres partie du duo morceaux_de_machines, a été cofondateur et directeur artistique du défunt collectif MACHINES: abstractions sonores électroniques, ainsi que cofondateur du collectif Napalm Jazz. Il a été commissaire pour plusieurs événements et a participé à la programmation du centre Avatar pour la saison 2009. Il a régulièrement collaboré avec Rhizome, notamment aux projets internationaux Atomes et Para quedar / pour rester humain

Son travail a été présenté au Canada, en Europe, en Australie, à Cuba et au Mexique.











HAUT