ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?


9 juin 2016 à 20 h


Robin Doucet tient salon et reçoit

Mylène Bouchard et Yvon Rivard à Rimouski

sur le thème Les fractales du temps



Le 9 juin, Robin Doucet tient salon à Rimouski et reçoit l'écrivaine et éditrice Mylène Bouchard et l'essayiste et romancier Yvon Rivard. Tête-à-tête intime avec des personnalités littéraires, la série Tenir salon propose des soirées riches et décontractées provoquant à coup sûr de passionnantes discussions entre et avec des auteurs québécois. 

Thème : Les fractales du temps 
Le temps perçu sous l'angle de ses fractales est pluriel, très relatif et variable. Temps de continuité, temps de ruptures : les fractales du temps appellent à une passation, quelque chose est transmis dans l'espace et le temps. Lire déjà… n’est-ce pas traverser deux espaces à la fois à la rencontre de l’Autre qui n’est pas tout à fait en soi. 

Auteurs
Entre roman et essai, Yvon Rivard écrit depuis plus de quarante ans. Et parce que sa plume est forte, elle trace un sillon. Il y a passage, passation d’une génération à l’autre. Il faut une œuvre forte pour passer du côté conscient, visible, de l’intertextualité. Aux charnières de la filiation littéraire, on retrouve les textes marquants de grands auteurs. Yvon Rivard est de ceux-là et ses héritières ont déjà commencé à marquer la littérature d’ici. C’est le cas de Mylène Bouchard, écrivaine sensible et éditrice solide. De son écriture précise, elle questionne les enjeux de l’intime, du désir et de la mort. Ce sera une rencontre riche et privilégiée que celle qui se déroulera chez Robin Doucet, à Rimouski. 


Thé et discussions enlevantes sont une gracieuseté de Rhizome et de l’UNEQ. 



BIOGRAPHIES 

Robin Doucet, l'hôte

Né, au 10 A rue Saint-Joseph (Rimouski), un printemps d'après-guerre. Peu après mon premier anniversaire, je vis le feu de Rimouski et je deviens amoureux fou de l’eau. Enfance heureuse pleine d’histoires de cowboys à Saint-Robert, au Rocher Blanc et à Charlot (Nouveau-Brunswick). Premier ou deuxième de classe, bon en français et mauvais en dessin; depuis, rien n’a changé. Premier bouleversement à 13 ans : je rencontre une première fille de ma grandeur et je passe tranquillement du premier aux derniers rangs sur mon bulletin scolaire. Deuxième bouleversement à 14 ans : mes parents déménagent à la campagne et je grandis de 7 pouces en 7 mois. J’entre dans l’univers des hommes comme pompiste au garage de mon père. Ensuite, je me retrouve pensionnaire à Sully, rate ma 11e, m’organise pour partir vivre à Montréal, reviens piteux, reprends l’école et je finis mon secondaire dans le rôle du « Che » au Paul-Hubert. Au cégep je fais de pauvres études en philosophie tout en développant un riche intérêt pour le parascolaire.
Je reprends une année sabbatique qui durera 5 ans. Je deviens «Dharma bum» et je voyage ailleurs tout pratiquant divers métiers allant de cueilleurs de fruits à marin dans le Grand Nord. De passage au Québec pour reprendre mon souffle, je deviens végétarien et je m’implique dans le « communautaire » jusqu’à m’en étouffer. Je m’en sors en analysant mes rêves pendant deux à trois ans. Dans un de ces rêves, je trouve enfin ma vocation : je deviendrai moi-même.
Tout en m’impliquant dans la pérennité de Cinéma Quatre, pendant une décennie, je fais de tout pour faire vivre l’Atelier Zéro 1. En février 1996, je propose ma candidature comme directeur du Salon du livre pour vivre l’expérience d’une entrevue. Surprise, j’ai le poste! Je m’y consacre depuis…
J’aime partager les plaisirs de la vie, promouvoir la culture et échanger sur la relation avec l’autre. Et vous, qui êtes-vous ?

Mylène Bouchard, l'invitée

Née en 1978 au Lac-Saint-Jean, Mylène Bouchard est écrivaine et éditrice. Elle a publié deux romans, Ma guerre sera avec toi (2006) et La garçonnière (2009 ; 2013), un recueil de fictions, Ciel mon mari (2013), ainsi que l’essai Faire l’amour: Shakespeare, Tolstoï et Kundera (2014). Entre la littérature et la philosophie, elle se consacre à l’échafaudage d’une réflexion morale sur la recherche des amours bonnes. Ses écrits antérieurs ont porté sur l’amour et se veulent la continuité de ses recherches et l’approfondissement d’importants concepts ontologiques comme la solitude et la liberté, pour ne mentionner que cela. Sa démarche se résume à porter un regard sur la vie, à questionner les modèles dominants, à proposer une façon de voir le monde, à faire preuve de sensibilité : bref, à écrire sur la vie ou écrire la vie, comme le dirait l'écrivaine Annie Ernaux, car c’est bien d’elle, de la vie, qu’il s’agit. Son troisième roman, L’imparfaite amitié, paraitra à l’hiver 2017.
Crédit photo : Sophie Gagnon-Bergeron


Yvon Rivard, l'invité

Né en 1945 en Mauricie, Yvon Rivard a enseigné à l’Université du Vermont (1971-1973) et à l’Université McGill (1973-2008). Il a été membre de la revue Liberté (1976-1995), chroniqueur littéraire à Radio-Canada (1978-1988). Depuis 1986, il est conseiller littéraire et cinématographique et il collabore régulièrement à diverses revues littéraires. Scénariste (Blanche est la nuit (1989), L’enfant sur le lac (1991), La vie fantôme (1992)), il est l’auteur des romans Mort et naissance de Christophe Ulric (1976), L’ombre et le double (1979), Les silences du corbeau (1986 ; Prix littéraire du Gouverneur général du Canada), Le milieu du jour (1995; Grand Prix du livre de Montréal) et Le siècle de Jeanne (2005; Grand Prix du livre de Montréal). Il a fait paraître plusieurs essais marquants de la littérature québécoise : L’imaginaire et le quotidien (1978), Le bout cassé de tous les chemins (1993; prix Gabrielle-Roy),Personne n’est une île (2006; prix Jean-Éthier-Blais), Une idée simple (2010), Aimer, enseigner (2012; Prix littéraire du Gouverneur général du Canada). 
Crédit photo : Dominique T. Skoltz 













HAUT