ESPACE DIFFUSEUR

1 ...
2 ...
3 ...

...

CONTACTEZ-NOUS

TÈl.: 418-525-0305
Courriel : info@productionsrhizome.org
...

CRÉER UN COMPTE

PERDU VOTRE MOT DE PASSE?

ÉCRITURES

21 ARTISTES – QUÉBEC, ONTARIO, NOUVEAU-BRUNSWICK, BRUXELLES et MONS

6 PROJETS DISTINCTS – 2 CLASSES DE MAÎTRE – 1 COLLABORATION WALLONIE/QUÉBEC

DIFFUSIONS À QUÉBEC ET À RIMOUSKI

 
Vitalité de création littéraire, l’événement Écritures qui eut lieu du 14 au 16 mai 2015, à Québec et à Rimouski, fut une réussite! Ayant pour but de diffuser des œuvres en cours de création, cet événement a eu l’effet escompté et a donné un regard critique aux artistes en production. De la danse à l’art sonore en passant par le cinéma, les disciplines se sont emboîtées, se sont superposées pour proposer un bouillonnement de la littérature vivante en développement. Les prises de risques ont été nombreuses et très fructueuses malgré la fébrilité des intervenants.
 
Écritures a donc été la présentation de six projets en cours de création sur une période concentrée de trois jours. Cette manifestation littéraire s’est réalisée en collaboration avec Transcutlures, organisme voué aux arts numériques de la Fédération Wallonie-Bruxelles et avec qui nous collaborons régulièrement depuis 2008.

L’événement Écritures sera en Belgique en 2016 et reviendra au Québec en 2017. L’émergence d’une biennale Québec/Wallonie prend forme!


PLUS HAUT QUE LES FLAMMES : vidéo, chant et poésie
DE LOUISE DUPRÉ, AVEC LA PARTICIPATION DE NICOLAS JOBIN

« À Auschwitz, on exterminait 
des enfants
qui aimaient caresser 
des troupeaux de nuages »


Le 14 mai dernier, le sous-sol du Cercle - Lab vivant avait des allures de lieu de mémoire avec la présentation du projet Plus haut que les flammes. Élaboré à partir du livre éponyme que l’auteure et poète Louise Dupré a écrit après une bouleversante visite du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau, ce spectacle en cours d’élaboration a offert à entendre un poignant et vibrant témoignage de l’amour maternel qui s’incarne, malgré l'horreur que suscite ce lieu concentrationnaire où sont morts près d'un million de personnes (hommes, femmes et enfants).

 Dans une mise en scène dépouillée, l’auteure et lectrice Louise Dupré faisait face au concepteur sonore Nicolas Jobin qui a su offrir une trame sonore complice et inspirante à la poésie puissante et sans compromis de l’auteure. Pour l'heure, seulement les deux premiers volets d’un poème qui en compte quatre ont été travaillés.

Le spectacle final devrait être prêt en 2016. 

PROJET BELGE LES OURS BIPOLAIRES : poésie, musique et paysage sonore
AVEC WERNER MORON (Liège), PHILIPPE FRANCK + en invité, ISA BELLE (Bruxelles).


Dès leur arrivée en sol québécois, Les Ours bipolaires se sont affairés à la création dans le studio de Rhizome. Pour ce projet, le duo a invité Isa Belle. C’est dans ces circonstances que Werner Moron a rédigé des textes poétiques et politiques qui interrogent le spectateur sur sa situation en tant que citoyen, sur les conditions économiques et idéologiques qui s’apparentent à un philtre amer et qui influencent nos comportements. Werner Moron a lu ses écrits avec rectitude et une fascination du langage, appuyé par la guitare électrique et les échantillonnages sonores de Philippe Franck ainsi que les bols tibétains d’Isa Belle, et ce, à Québec et à Rimouski.

Prototype # 1 : vidéo, danse et poésie 
Avec Martine Delvaux, Manon Oligny, Marilyn Daoust (Qc), Paradise Now (Be) et Simon Dumas (Qc).



Dans la poursuite de l’œuvre Les oracles : Percées (2014), une résidence de production et de création a été offerte à Martine Delvaux (auteure), Manon Oligny (chorégraphe), Marilyn Daoust (danseuse), Paradise Now (artiste sonore) et Simon Dumas (metteur en scène) pour mettre en place le second volet intitulé Prototype #1 du projet. 

Une présentation des trente premières minutes de l’œuvre a eu lieu à la Rotonde devant des professionnels du milieu. C’est sous les reflets de lettres projetées et écrites en direct par l’auteure et d’images vidéographiques réalisées par Thomas Israël que la danseuse a accompli une remarquable performance.

Le travail de création se poursuivra cet automne et à l’hiver 2016, pour une présentation publique prévue en Belgique dans la seconde moitié de l’année 2016.

LANCEMENT DES SIX TITRES PUBLIÉS CHEZ ÉDITIONS RHIZOME
Avec des lectures performées de Werner Moron (Be) et une performance audiopoétique de Simon Dumas (Qc) et Paradise Now (Be).



Depuis quelques années, Rhizome a entrepris d’éditer les textes originaux écrits par des auteurs dans le cadre de commandes spécifiques en lien avec ses projets. Bien que la dernière publication remonte à novembre 2014, aucun des titres n’avaient encore été officiellement lancé publiquement. C’est maintenant chose faite avec la sortie officielle des six (6) titres publiés aux éditions Rhizome, lancés le 15 mai au Cercle. Ils sont maintenant disponibles aux librairies Pantoute (Québec), à la librairie Port de tête (Montréal), à la librairie N’a qu’1 œil (Bordeaux), au Lièvre de mars et à l’Histoire de l’œil (Marseille), à La Mémoire du Monde (Avignon) ainsi qu'à l'Espace Livres & création et à la Librairie Maeström (Bruxelles).

AMÉRIQUE : entre cinéma et poésie
Avec Sonia Cotten sur un extrait du film Cornouailles de Pierre Perrault,
Éric Charlebois sur un extrait de Le dernier des Franco-Ontarien de Jean Marc Larivière,
Herménégilde Chiasson sur un extrait de La noce est pas finie de Léonard Forest,
John Blouin aux choix des extraits de film,
Steve Hamel et André Lavergne à la musique.



Il fut demandé à des poètes d’écrire dans les interstices d’une scène de film. Il leur fut proposé de souffler leurs mots dans les silences laissés au cœur des images créées par d’autres, pour en proposer de nouvelles, sonores, intimes et fulgurantes.

En résulte un tissage entre deux langages, l’un cinématographique et l’autre poétique, qui se font dès lors écho, s’accompagnent, s’enrichissent et transportent le spectateur aux limites de chacun pour ouvrir de nouvelles voies où le corps tout entier se laisse absorber dans un voyage tendu et ténu entre passé et présent.

Seconde édition de ce projet original et créatif, Amérique se veut une rencontre des diverses francophonies d’Amérique, un maillage étroit entre les paroles poétiques d’une communauté et les images emblématiques d’une culture. Par la richesse et la force d’évocation suscitée par ces rencontres, Amérique trouve sa place autant à Québec qu’en Acadie ou encore en Ontario francophone.

ÉCRITURES TRANSRIMOUSKI  — 16 mai 2015
Dans l’idée de diffuser les projets en région tout en y intégrant des auteurs et artistes de la place, Rhizome a déplacé une partie de l’équipe à Rimouski pour présenter des lectures performatives avec Werner Moron (Liège), Paradise Now (Bruxelles), Simon Dumas (Québec), Sonia Cotten (Rouyn-Noranda), Stéphanie Pelletier (Rimouski), Éric Normand (Rimouski), Rémy de Beauport (Rimouski) et Annie Landreville (Rimouski).

Les Ours Bipolaires y ont également effectué une performance, accompagnés d’Isa Belle.

SONIA COTTEN - AUTEURE ET PERFORMEURE
VENDREDI 15 MAI 2015 DE 12 H À 17 H
«Ride» de machine

C’est sous le thème de «Ride» de machine que Sonia Cotten a tenu sa classe de maître à la Bibliothèque Gabrielle-Roy. Elle y a transmis des notions d’exploration poétique basée sur la prise de conscience et l’exploitation de nos moteurs d’écriture en vue d’une bonne lecture publique. Chaque participant devait apporter 2 à 3 de ses textes, ces derniers étant lus de différentes manières par leur auteur. Cotten proposait ensuite des concepts pratiques et théoriques afin que les participants arrivent à une lecture de qualité maximale. La méthodologie utilisée était tout à fait propice à l’apprentissage et à la mise en pratique des techniques abordées. D’ailleurs, le jour même, lors de la soirée Amérique, Cotten a démontré que son approche était prodigieusement efficace en offrant une prestation des plus marquantes s’imbriquant au film «Cornouailles» de Pierre Perrault.

HERMÉNÉGILDE CHIASSON - AUTEUR ET ARTISTE VISUEL
SAMEDI 16 MAI 2015 DE 13 H À 16 H 30
La relation Image—Texte

La réputation d’Herménégilde Chiasson n’est plus à faire, autant comme artiste qu'écrivain et que pédagogue. Venant des arts visuels, il allait de soi que l’auteur propose, dans le cadre de sa classe de maître, ses réflexions sur ce qui lie l’image et le texte. Des exercices d’écriture inspirés par différents types de figuration (visuels, dessins, illustrations, etc.) ont été suggérés tout en transmettant la théorie par des exemples s’y rattachant. Les amateurs de bande dessinée ont également été servis. Plusieurs participants furent si enthousiastes qu’ils sont restés jusqu’à la fermeture de la bibliothèque, malgré la classe terminée. 









HAUT